«J’ai renversé la statue de Saddam Hussein, maintenant je veux qu’il revienne»

0

Khaddim Hassan El Jabouri est l’homme que le monde entier a vu en 2003 déboulonner la statue de Saddam Hussein lors de la chute de Bagdad. Pourtant, 13 ans plus tard, l’homme explique à la BBC qu’il regrette profondément son geste.

Iraqis watch a statue of Iraqi President Saddam Hussein falling in Baghdad’s al-Fardous (paradise) square 09 April 2003. Iraqis began removing symbols of President Saddam Hussein’s 24-year grip on power as US tanks rolled into the heart of the Iraqi capital. AFP PHOTO/Patrick BAZ / AFP PHOTO / PATRICK BAZ

«Quand j’ai appris que les Américains avaient atteint les périphéries de Bagdad, j’ai été très heureux» raconte Khaddim Hassan El Jabouri. Si heureux que l’une des premières choses que fera cette Irakien sera de s’en prendre à la statue de Saddam Hussein.

Mais treize ans plus tard, l’homme a changé d’avis et récemment déclaré à la BBC regretter son geste. Il estime que le pays allait beaucoup mieux à l’époque de Saddam Hussein, même si ce chiite a perdu plus de dix membres de sa famille sous sa dictature.

Sur cette photo, Jabouri s’en prend au pied de la statue de Saddam Hussein.
«Aujourd’hui nous avons l’équivalent de 1000 Saddam Hussein en Irak»
La déclaration de cet homme de 58 ans a été diffusée mercredi, jour de publication du rapport Chilcot sur la décision du Royaume-uni et en particulier de Tony Blair d’entrer en guerre contre l’Irak en 2003.

À l’époque de la dictature de Saddam Hussein, Jabouri avait fait 1 mois et demi de prison. Auparavant, il était le mécanicien attitré du raïs irakien pour ses deux-roues. Mais il avait soudainement perdu ses faveurs et s’était retrouvé en prison.

Renversement de la statue de Saddam Hussein… par ina
«Après la chute du régime, les choses ont commencé à empirer», explique-t-il à la caméra de BBC.
L’homme parle de corruption, de pillage, et du conflit interconfessionnel. Pour lui, les crimes commis par Saddam Hussein sont bien minimes comparés à ceux des gouvernements actuels. «Aujourd’hui nous avons l’équivalent de 1000 Saddam Hussein en Irak» ajoute-t-il.

«Quand je me rends à l’endroit où se trouvait la statue j’ai de la peine et j’ai honte»

Jabouri vit aujourd’hui dans le quartier de Karada où un attentat a fait plus de 250 morts samedi 2 juillet dans la soirée. Pour lui, les responsables de la chute du pays sont Blair et Bush. Ils «doivent être traduits devant la justice, car avec leurs mensonges, ils ont acculé l’Irak à la ruine. Il s’est avéré qu’il n’y avait pas d’armes de destruction massive».

Il regrette énormément son geste. Il affirme même que s’il le pouvait, il irait en ériger une nouvelle. «Aujourd’hui quand je me rends à l’endroit où se trouvait la statue, j’ai de la peine et j’ai honte.»
Zaman France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.