Kawtéf ! Elle tabasse sa mère qui a refusé de servir du « fondé » à son copain

0
Tribunal

S’avançant d’un pas lent vers la barre du tribunal d’instance de Louga, la vielle dame A. Ndiaye affiche une mine d’enterrement. Visiblement peinée, elle s’installe à la droite de sa fille, qu’elle a attraite à la barre pour le délit de violence et voie de fait.

En effet, la partie civile qui continuait de poser un regard tendre sur la prévenue, sa fille, peinait à s’épancher e public sur les termes de la plainte qu’elle avait déposé à la brigade mixte de Louga.

« Vraiment, je ne voulais pas que ma fille ais des ennuis judiciaires. Après qu’elle (la fille Ouraye Konée) m’a frappée, je me suis rendu à la gendarmerie pour en informer le commandant afin qu’il la corrige, car ma fille ne me respectait pas… », a-t-elle commencé.

Revenant sur les faits, elle raconte: « Ma fille m’a surprise par derrière et m’a bousculée. Quand je suis tombée, elle s’est mise à me rouer de coups… ».

Interrogée sur les faits qui lui sont reprochés, la jeune dame Ouraye n’a pas chercher à nier. Seulement, pour se tirer d’affaire, elle a accusé Satan.

La partie civile, qui a essayé de de protéger la prévenue, a passé sous silence les véritables causes de la bastonnade à elle infligée.

L’enquête a révélé que le jeune dame a tabassé sa mère car celle-ci avait refusé de servir du « fondé » (bouillie de mil) à son petit ami qui lui avait rendu visite.

Ouraye Kane a été déclaré coupable et condamnée à un an avec sursis, pour délit de violence et voie de fait.

L’Observateur

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.