Kémi Séba à Macky Sall: « Tu as trahi ta mission une fois, ne la trahit pas deux fois… »

0

Le combat continu pour le Front anti Cfa. Pas question de lâcher du leste pour Kémi Séba et ses souteneurs. Même expulsé du Sénégal, l’activiste poursuit son combat contre cette monnaie qui, selon lui, est une « monnaie de servitude« . Il s’est attaqué au Président Macky Sall, depuis la France. Mais aussi, il appelle les africains à continuer à brûler des billets pour, qu’enfin, « nos dirigeants » comprennent l’acte qu’il a voulu poser en brûlant un billet de 5 .000 F Cfa.

« Alerter les dirigeants de la zone Cfa« , c’est l’objectif de l’activiste franco-béninois. Selon Kémi Séba, en brûlant le billet de 5.000 Franc (Ndlr: ce qui lui avait valu des poursuites judiciaires avant d’être expulsé du Sénégal vers la France)les présidents africains n’ont pas voulu percevoir le sens de l’acte « symbolique » qu’il a voulu poser.

« Que la jeunesse africaine soit entendue! Que la BCEAO nous crache au visage, que Macron nous crache au visage, que Macky Sall nous crache au visage. Cela sous-entend qu’ils n’écoutent pas la douleur des populations. Or, ces dirigeants sont présents, normalement, pour nous écouter en priorité. Par conséquent, ils ne nous ont pas écouté avec un seul billet. Et si chacun prend un billet pour le brûler, peut être que nous serons beaucoup plus écoutés. Ce n’est pas pour gaspiller de l’argent, mais nous ferons tout pour obtenir la libération« , peste Kémi Séba.

Le Président Macky Sall en a eu pour sa grade: « Nous disons à Macky: tu as trahi ta mission une fois, ne la trahit pas deux fois« . Interrogé par la Rfm s’il en veut toujours au chef de l’Etat sénégalais, l’activiste est d’avis que c’est « Macky Sall qui doit s’en vouloir à lui même…« .

Selon lui, il ne peut pas en vouloir à « quelqu’un qui ne comprend pas qu’il est dans un processus de servitude. Macky Sall, en agissant de cette façon, trahit l’Afrique, trahit l’honneur du continent Africain. En agissant de cette façon, Macky Sall trahit la mémoire de Cheikh Anta diop, salit la mémoire de tous ceux, de toutes celles qui se sont levés pour notre libération. Je ne peu pas en vouloir à Macky Sall, c’est lui même qui doit s’en vouloir à lui même« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.