Khalifa Sall dresse un tableau sombre du Sénégal de Macky

0

Être opposant sous Macky Sall n’est pas de tout repos ! C’est le constat de Khalifa Sall qui considère que le degré d’acharnement visant les opposants sous le quatrième président de la République du Sénégal est inédit dans l’histoire : « La constante, c’est que de Léopold Sedar Senghor à Abdoulaye Wade, en passant par Abdou Diouf, le sort réservé aux opposants était totalement différent de ce qu’il est aujourd’hui ».

L’ancien maire de Dakar dénonce la judiciarisation à outrance de la vie politique par le chef de file de Benno Bok Yakaar. « Le harcèlement est devenu inacceptable, lâche-t-il. Quand on regarde la situation depuis 2012, on cherche les leaders politiques qui n’ont pas encore été jetés en prison ou été inquiétés par la police ou par la justice. La question n’est plus : « Qui est allé en prison ? » mais plutôt : « Qui n’y est pas encore allé ? » La justice est devenue un instrument politique. Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf, Abdoulaye Wade n’ont jamais empêché un adversaire de concourir à une élection. Mais aujourd’hui, dites-moi qui n’a pas fait de la prison parmi les responsables politiques de l’opposition. Il n’est pas de leader politique qui n’ait subi les affres de la répression policière ou judiciaire ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.