Koumpentoum : Pour distraire les policiers, elle tente de faire disparaitre la drogue sur ordre de son fournisseur

0
Koumpentoum : Pour distraire les policiers, elle tente de faire disparaitre la drogue sur ordre de son fournisseur
Les éléments de la brigade régionale des stupéfiants de Tambacounda ont encore frappé. Dans le cadre de leur mission de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants, les hommes de l’adjudant Diallo ont appréhendé vendredi vers 1 heure du matin au village de Sil Escale, trois individus dont une dame avec 61 cornets de chanvre indien de la variété dite « verte »  et une quantité en vrac de cent (100) grammes du même produit. La dame A. C a tenté de faire disparaître la drogue sur son ordre de son fournisseur M. D.

Il résulte des éléments de l’enquête que c’est suite à une information faisant état d’un intense trafic de drogue au quartier Sil Escale de la commune de Koumpentoum. Selon leur informateur, le trafic serait animé par une dame du nom d’A.C qui travaille en étroite collaboration avec I. D et M. D. Informés ainsi d’une livraison qui devait s’opérer, les hommes de l’adjudant Diallo, commandant la brigade régionale des stupéfiants de Tambacounda ont mis en filature la dame qui avait donné rendez-vous à ses acolytes dont le fournisseur M. D. La dame avait fini de transformer sa maison en lieu de trafic et d’usage de drogue au grand dam des riverains, impuissants face à cette situation. Au cours de cette transaction, les limiers en civil ont lancé l’assaut après avoir aperçu M. D. pénétrer dans la maison. Pour planter les policiers au moment de l’intervention, la femme du maitre de maison, la nommée A.C. ayant senti la présence des limiers s’est ruée dans la chambre conjugale et s’est emparée de la drogue et a tenté de la faire disparaitre. Seulement, elle n’en aura pas le temps ; grâce à leur perspicacité, les limiers ont réussi à maîtriser toute la bande.

La fouille minutieuse opérée séance-tenante, s’est soldée par la découverte de deux pots contenant, après décompte, soixante et un (61) cornets de chanvre indien et une quantité en vrac accusant un poids de cent (100) grammes.

Soumis à un interrogatoire des policiers, le nommé I. D. a déclaré être le propriétaire de la drogue avant de rajouter que la totalité d’un poids initial de cinq cent (500) grammes lui aurait été vendue à trente mille (30 000) FCFA par son co-interpellé et fournisseur le nommé M. D. Pour la destination de cette drogue, il déclare la revendre par cornets à deux cent cinquante (250) FCFA et cinq cent (500) FCFA, selon le format.  Quant à la nommée A. C., elle reconnaît avoir tenté de faire disparaître le produit sur ordre de son fournisseur le nommé M. D.  Pour ces faits, ils ont été placés en position de garde à vue pour offre et cession de chanvre indien, complicité de trafic de drogue et entrave à l’action de la justice, chacun en ce qui le concerne.

La drogue est provisoirement consignée aux fins d’être mise sous scellés distincts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.