La France va consacrer 1,2 milliard d’euros à la lutte contre le coronavirus en Afrique

0

La France va consacrer « près de 1,2 milliard » d’euros à la lutte contre la propagation du Covid-19 en Afrique, a annoncé le 8 avril le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. 

L’épidémie de coronavirus est descendue lentement au sud, gagnant peu à peu toute l’Afrique. Sans aide, le continent où le confinement est difficile à imposer risque de devenir un réservoir du virus. La France a donc décidé de se mobiliser. Mercredi 8 avril, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé que le France allait consacrer près de 1,2 milliard d’euros à la lutte contre la propagation du Covid-19 sur le continent africain.

« Au niveau bilatéral, nous prendrons part à cet effort en réorientant une partie substantielle de notre aide au développement sur les enjeux de santé et les enjeux alimentaires pour près de 1,2 milliard d’euros », a-t-il déclaré devant la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

« Les besoins sont immenses », a-t-il souligné, selon le texte de son intervention, appelant à renforcer « les systèmes de soins » en Afrique ainsi que « les capacités de détection et de recherche scientifique en appuyant la recherche africaine ».

Pont aérien humanitaire depuis l’Europe 

L’Union européenne a de son côté garanti mercredi l’octroi de « plus de 20 milliards d’euros » aux pays les plus vulnérables en Afrique et dans le reste du monde pour les aider à lutter contre la pandémie de Covid-19.

« Il faudra sans doute envisager l’organisation d’un pont aérien humanitaire à partir de l’Europe pour transporter de l’aide », a ajouté Jean-Yves Le Drian.

Paris va notamment aider l’ONG Alima au Sénégal, en Guinée Conakry, au Burkina Faso et en République centrafricaine à la prise en charge des malades, ainsi que Médecins du Monde à l’hôpital de Kinshasa où sont accueillis des patients dans un état très grave.

Les capacités des laboratoires de l’Institut Pasteur vont également être accrues au Cameroun, en Centrafrique, à Madagascar, en Guinée Conakry et au Sénégal, a précisé le ministre.

Avec AFP 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.