La jeunesse ouest-africaine invitée à s’engager pour la sauvegarde des acquis démocratiques

0
Alioune Tine :

Alioune Tine, le fondateur du Think tank Afrikajom center, a exhorté mercredi à Dakar, la jeunesse ouest-africaine à se mobiliser aux côtés des acteurs de la société civile pour la sauvegarde et la consolidation des acquis démocratiques sur le continent.

Cette mobilisation des jeunes devrait permettre de renouer avec des élections plus transparentes, a lancé M. Tine à l’ouverture du colloque sur « Le renforcement de la démocratie et de la bonne gouvernance en Afrique de l’Ouest : revue des cadres et outils soutenant la gouvernance démocratique ».

Cette rencontre initiée par le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS, prend fin mercredi à Dakar.

« D’autres régions d’Afrique nous envient parce que notre sous-région est un exemple en matière de gouvernance et de démocratie », a-t-il souligné.

« Nous sommes conscients qu’il y a un recul de la démocratie. Les acquis démocratiques qui ont été difficilement obtenus ces dernières décennies sont en danger », a pour sa part déclaré David Dosseh, acteur de la société civile du Togo.

Il est donc important, a insisté Dosseh, que les acteurs s’investissent pour aider à sauver ces acquis et consolider la démocratie.

« La société civile fait partie des principaux acteurs pouvant permettre la mise en œuvre d’un véritable plaidoyer afin que les mandats multiples, les conflits générés par les processus électoraux viciés puissent disparaitre », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.