La Vice-présidente gambienne, bizarrement, portée « disparue »

0

Mais pourquoi, donc, cette « disparition » de la Vice-présidente gambienne? Pourquoi on ne parle jamais de celle qui a été longtemps créditée d’être une pacifiste?

Comment peut-elle faire la moue, lorsque le dictateur Yaya Jammeh tient, aujourd’hui plus qu’hier, à se maintenir au Pouvoir, en dépit du verdict des urnes qui consacre sa chute et la victoire d’Adama Barrow? Le Pouvoir l’a-t-elle totalement métamorphosée, au point qu’elle danse le tango, à-tout-va, avec Yaya Jammeh? Autant de questions qui gardent tout leur pesant d’or.

En effet, depuis qu’elle est aux côtés du tyran de Kanilaï, non seulement Dr Aja Isatou Njie Saidy s’est emmurée dans un silence assourdissant.

Mais aussi la Vice-présidente, qui a souvent été présentée comme un leader modèle, s’est révélée assez activiste, lorsqu’il s’est agi, pour Yaya Jammeh, de promouvoir certains gradés de l’Armée gambienne, à quarante-huit heures de son coup de force, consistant à refuser le verdict des urnes.

Dans tous les cas,  Dr Aja Isatou Njie Saidy, qui, depuis plusieurs années, a préféré se mettre au garde-à-vous, quand Yaya Jammeh commet des exactions et autres actes liberticides, a réussi, du coup, à battre un record, en termes de longévité dans le compagnonnage avec le dictateur assoiffé de pouvoir.

D’ailleurs, la Vice-présidente est la seule à avoir pu rester aux côtés de l’homme fort de Banjul, sans avoir le moindre problème avec lui, alors que tous les compagnons du sanguinaire dirigeant ont été tués, emprisonnés, s’ils ne sont pas partis en exil. Ce, à l’image de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Sidate Diop, qui avait pris ses jambes à son cou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.