L’Apr des parcelles cherchent toujours leader: Ceux qui se réjouissaient de la venue d’Amadou Bâ ont vite fait de déchanter !

0

Nombreux étaient les apéristes des parcelles qui avaient applaudi des deux mains dès que Amadou Bâ, l’actuel ministre des finances avait été pressenti pour diriger ce vaste bastion politique abandonné dans un chaos politique indescriptible. Mais voilà, son arrivée impromptue n’a fait que semer la désolation, l’exclusion et la confusion totale. Son baptême de feu aura échoué dès lors qu’il a écarté de facto tous les apéristes de souche de cette vaste entité politique pour s’attacher les services d’un task-force composé essentiellement de farouches opposants à Macky SALL.

Je veux nommer ses fidèles compagnons à l’instar de Khadim Gadiaga, Mamadou Wane et Cie, entre autres. Une situation déplorable que les apéristes des parcelles suivent avec attention pour l’avoir déjà vécu avec l’ancien responsable des parcelles. Aujourd’hui, cette entité politique a besoin d’un leader rassembleur, susceptible de sortir le parti de l’ornière et qui soit doté d’une grande capacité d’écoute et du sens du dialogue et de la répartie. Il doit en outre être un homme du sérail, capable d’incarner la rupture tant prônée par le président de l’alliance pour la République. Car, la seule stratégie actuelle qui vaille aujourd’hui, c’est le rassemblement de toutes les forces vives des parcelles. M’baye est un leader naturel des parcelles, qui a bataillé ferme politiquement en compagnie de l’actuel président de la République pour asseoir l’alliance pour la république(Apr).

Le vouer aux gémonies ne signifie nullement l’exclure du processus de consolidation du parti. Amadou Bâ a besoin de son expérience et doit impérativement l’associer à toutes ses décisions prises au sein de cette localité. Le CURE (cadre unitaire républicain) qui est une structure de l’Apr, regroupant des coordonnateurs de comités est incontournable dans l’échiquier politique des parcelles et pourtant, il ne figure nulle part dans le schéma politique du ministre Amadou BA. Ce qui risque de lui porter préjudice dans son élan. Et face aux enjeux multiformes des échéances à venir, il serait indécent pour l’actuel ministre des finances de ne pas tenir compte de la sociologie politique du parti au sein des parcelles. Le CURE considère qu’il valait mieux diviser l’Apr en deux entités complémentaires. L’une présidée par M’baye N’diaye et l’autre par Amadou Bâ. C’était la meilleure option pour rassembler toutes les entités politiques du parti aux parcelles. A contrario, tout acte politique enclenché serait voué à l’échec.
Amdy Faye coordonnateur du cadre unitaire Républicain (CURE).
Parcelles Assainies Tel : 77 790 23 23
E-mail : [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.