Le film de l’assassinat de Fatoumata Mactar Ndiaye

0

ON reparle de cette affaire, qui horrifie tout le Sénégal et même au delà! A force de « creuser », dakarposte tient de ses recoupements que le chauffeur, comme nous l’écrivions, a prétexté se rendre au Grand Magal de Touba. C’est ainsi que sa patronne, qui a accepté sa requête de permission, lui a filé, sans hésiter, la somme de 50.000 cfa en guise de transport entre autres frais afférents à cet évènement religieux.
Or, c’était mal connaitre la sournoiserie de Samba Sow. Qui avait déjà muri son modus operandi. Il a en effet attendu le samedi très tôt dans la matinée pour s’introduire sur la pointe des pieds dans la chambre à coucher de la dame. Connaissant parfaitement la maison comme les délinéaments de ses mains, il savait qu’à cette heure la maison était déserte d’autant que les autres enfants de Mme Sy Fatoumata Matar Ndiaye étaient en pèlerinage à Touba pour les besoins du Magal.
Samba Sow ignorait que l’un des fils de la dame Adama Oumar Ba (qui soit dit en passant n’est pas le fils de feu Doro Sy) a du renoncer au voyage sur Touba, préférant tenir compagnie à sa maman.
Guettant dans un coin de la maison, Samba Sow, en (in) digne héritier d’Arsène Luppin s’était déguisé en enfilant un « Jellaba ». L’attente dans son coin ne sera pas de longue durée. Mme Sy sortira soudain de sa chambre à coucher pour se rendre aux toilettes. Une aubaine pour Samba Sow qui s’introduira dans sa chambre à coucher. C’est ainsi qu’il ouvrira l’armoire de Mme la Vice Présidente du CESE pour tenter de faire main basse sur la forte d’argent que la dame gardait et qui provenait des « Diaxaal » qu’elle ne cessait de recevoir depuis deux mois suite au rappel à Dieu de son mari (feu Doro Sy).
Malheureusement pour lui, Fatoumata Ndiaye, qui venait de faire ses ablutions le surprendra. Il nous revient que la dame, qui n’en revenait pas, a, du coup, crié sur son chauffeur avant de s’agripper sur lui. C’est ainsi que Bathie comme on le surnomme a sorti son couteau qu’il gardait par devers lui pour la poignarder lâchement aux fins qu’elle lâche prise. Par la suite, il l’égorgera avant de s’en prendre à son fils qui a accouru lorsqu’elle a attendu les cris de sa maman.
Fort heureusement, le gosse de 20 ans , n’a du son salut qu’à ses cris stridents. Qui ont ameuté le voisinage immédiat.
C’est ainsi que Samba Sow est sorti en courant, les mains tachetées de sang. Inconscient, il tenait encore le couteau entre ses mains. C’est à la suite d’une course poursuite avec d’autres jeunes du quartier qu’il a été pris sur le toit d’une maison où il s’était réfugié, menaçant de se suicider. Un des jeunes réussira à le ceinturer avant qu’il ne soit mis aux arrêts par la police de Pikine.
La suite est connue: Samba Sow, qui argue de difficiles conditions de travail, a fini par avouer son acte crapuleux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.