LE FRIC DU SENEGAL A JEUNE AFRIQUE

0

Le dernier numéro de Jeune Afrique comporte un Plus titré « Sénégal, objectif 2017 ». Le principe est connu : le pays concerné est montré sous son meilleur visage. Tout y est beau, tout y est prospère, tout y est prometteur. On passe et repasse la brosse à lustrer. Et ça scintille à mille lieux.

Ce procédé est une excellente pub (pas déguisée) pour le pays en question et bonne source de revenus pour le magazine panafricain. Pour « Sénégal, objectif 2017 », l’État a casqué des milliers d’euros. Ce, à travers la mise à contribution de certaines entités qui sont invitées à acheter des espaces publicitaires dans le « Plus ».

Ont accepté de mettre la main à la poche : l’Agence sénégalaise de promotion touristique, l’Apix, l’Adie, le Port, l’Asepex, la Lonase, le Bureau opérationnel de suivi du Pse…
(Source : Libération)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.