Le nombre de cancer chez les enfants a augmenté de 13 % en 20 ans

0

Selon l’étude de l’OMS qui révèle ce chiffre, les causes tiendraient à une meilleure détection ainsi qu’à des facteurs environnementaux.

À lire aussi

Des infirmiers prennent en charge un patient du CHU d'Angers, le 24 octobre 2013 (archives)SANTÉ

Présidentielle 2017 : zoom sur les attentes du personnel médical

Deux paramètres sont à prendre en considération pour expliquer cette augmentation : une meilleure détection mais aussi les facteurs environnementaux. « Une partie de cette augmentation peut être due à une détection meilleure ou plus précoce de ces cancers », avance le CIRC, sans préciser dans quelle proportion. Mais l’augmentation de l’incidence des cancers pédiatriques pourrait aussi être influencée par « des facteurs extérieurs, tels que des infections ou certains polluants présents dans l’environnement », ajoute l’agence de recherche.

Des chiffres encore sous-estimés

Chez les adolescents (15-19 ans), la fréquence des cancers est estimée à 185 cas pour un million de personnes chaque année, ajoute l’étude, publiée dans la revue britannique The Lancet Oncology. Le lymphome est alors le plus fréquent (23% des cas), devant les carcinomes et les mélanomes (des cancers de la peau, 21%).

« Le cancer est une cause significative de décès chez les enfants et les adolescents, en dépit de son occurrence relativement rare avant l’âge de 20 ans », a souligné Christopher Wild, directeur du CIRC. Il espère que les données de cette étude aideront « à sensibiliser, à mieux comprendre et mieux combattre ce domaine négligé de la santé au début de la vie ». Les chiffres observés sont probablement encore sous-estimés, en particulier dans les pays à faible revenus, du fait de la sous-déclaration des cas de cancer et du manque d’équipements de diagnostic, souligne aussi le CIRC.

Ces nouveaux chiffres apparaissent quelques jours après la publication d’une étude selon laquelle le cancer frapperait ses jeunes victimes avec une plus grande violence : le taux de décès dû au cancer chez les nourrissons pourrait être quatre fois plus élevé qu’on ne le pensait.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.