Le nouveau code de la presse sanctionne lourdement les médias: Aucun avantage pour le journaliste devant le juge

0

  [dropcap]T[/dropcap]out les acteurs de la presse autorités et parlementaires se réunis depuis hier à saly pour une relecture et adaptation du nouveau code de la presse mais il semble que le train est entrain de faire un dérapage.

Tout semblait être bien parti pour la première journée mais les sanctions prévus par ce nouveau code de la presse risque de perturber les discutions.

Depuis 2006 les acteurs de la presse et les autorités sont entrain travaillé sur un nouveau code de la presse, 10 ans après le rejet du code par les députés sous le régime de Wade pour une simple question de dépénalisation de délit de presse. Aujourd’hui c’est au tour des journalistes de dire non pour l’adaptation du nouveau code si l’on ne change pas les lourdes sanctions prévus sur ce nouveau code. Au moment ou certains députés commencent à crier victoire pour la suppression  de la dépénalisation, les journalistes cries au scandale car n’ayant aucun moyen défense prévus par nouveau code.

Ce nouveau code dit sans doute que tous journalistes qui quitte sa maison pour aller au boulot peut prévoir passer la nuit en prison.

On se demande dans quel pays sommes-nous au moment ou la dépénalisation de délit de presse devient presque une loi mondiale, le Sénégal cherche a mieux incriminer le journaliste sans aucun moyen de défense.

Puise que les décisions ne sont pas encore prises nous suivons de prêt cette affaire et compte y revenir plus amplement.

Fatou Mbengue ( Stagiaire) pour sunugal24.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.