« Le Sénégal n’a pas une bonne politique culturelle » (Ndiawar Seck, promoteur culturel)

0

(Dakar) – Le Sénégal doit avoir une bonne politique culturelle. C’est le point de vue du promoteur culturel Ndiawar Seck, leader de la troupe les Tambour du Ndiambour basée en Espagne. Il considère que pour cela, le Sénégal doit se baser sur sa richesse immatérielle qui est à chercher dans le Sénégal des profondeurs comme à Louga sa ville natale. Dans un entretien accordé à Igfm, Ndiawar Seck considère que la culture ne doit pas seulement se limiter à ce qui se fait au Grand Théâtre national.  « La culture basée sur les valeurs et la culture des rythmes et la musique urbaine. Le Grand Théâtre doit être une grande école de culture qui doit aider à générer notre patrimoine immatériel et rendre la culture sénégalaise performante. Je donne l’exemple d’un projet nous sommes entrain de dérouler dans les 14 pays de l’Union européenne et au Brésil basé sur le rythme des tambours et qui est enseigné dans les écoles. C’est un programme de musique pour l’éducation avec des résultats probants », a fait savoir Ndiawar Seck.

Originaire de Louga considérée comme la capitale culturelle du Sénégal, Ndiawar Seck se désole toute fois du manque de considération des autorités qui ne participent pas à la promotion du patrimoine culturel du Ndiambour. La gare de Louga, le puits de Thiolom et tant d’autres sites historiques sont méconnus du grand public. La culture ne doit pas seulement se limiter à nouer des coopérations avec d’autres villes du Nord. Elle doit être valoriser pour servir les acteurs culturels. « Nous avons besoins d’espaces d’expression culturelle pour la tenue de grands festivals que nous organisons à Louga. Que la mairie puissent comprendre la place de la culture dans le processus de développement économique et sociale de Louga. La voie a été déjà balisée par nos grands parents, fondateurs du Cercle de la jeunesse de Louga. Ce legs doit être perpétué et valorisé à travers des structures comme le Fesfop et des initiatives de l’association Chappa Cholly qui regroupe des acteurs culturels de la diaspora lougatoise », a déclaré Ndiawar Seck.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.