LES FEMMES NE DÉTIENNENT QUE 13% DES TERRES AGRICOLES

0

D’après l’Institut panafricain pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement (CICODEV), les femmes ne détiennent que 13% de la superficie des terres agricoles pluviales, et la situation est pire en culture irriguée. Dans la vallée du fleuve Sénégal, par exemple, seulement un quota de 10% est alloué de manière non formelle c’est-à-dire en dehors de toute législation à des groupements, a conclu l’étude.

Laquelle, menée de concert avec la Coalition internationale pour l’accès à la terre, entre autres partenaires, a appelé les décideurs africains et autres acteurs du foncier à veiller à l’égalité des droits fonciers pour les femmes et la sécurité de la tenue foncière pour les communautés dans un contexte marqué par « un appétit foncier grandissant des investisseurs », rapporte LeQuotidien.

Sur les colonnes du journal, Amadou Kanouté, Directeur exécutif de la CICODE, et Compagnie ont également insisté sur le suivi-évaluation comme une condition substantielle dans les processus d’amélioration des politiques, lois et programmes fonciers. Arguant que « la société civile africaine a tout intérêt à relever le défi de l’effectivité des politiques et programmes fonciers car, le continent africain dispose entre 50 et 60% des terres arables de la planète. Il compte également 60% des terres arables non encore exploitées du monde. Ce qui pousse à affirmer que le continent détiendrait la clé de la sécurité alimentaire mondiale ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.