Les ONG mettent la pression pour l’accès de tous à la COP26, l’ONU refuse de la reporter

0
Les ONG mettent la pression pour l'accès de tous à la COP26, l'ONU refuse de la reporter
L’ONU a refusé mardi de reporter la COP26 de novembre à Glasgow, comme le demandaient les ONG qui estimaient que la cruciale conférence sur le climat ne pourrait être « juste et inclusive » en raison des difficultés des pays pauvres pour y accéder, entre inégalités de vaccination et coûteuse quarantaine.
Des incendies ravageurs en Europe aux inondations dévastatrices à New York, le monde a été frappé ces derniers mois par des catastrophes en série particulièrement violentes, remettant à la Une le réchauffement climatique.
 
La multiplication de ces événements météorologiques extrêmes est en accord avec les prévisions des scientifiques du Giec qui ont lancé début août une nouvelle alerte pour l’humanité: la planète pourrait atteindre le seuil de +1,5°C autour de 2030, dix ans plus tôt qu’estimé, menaçant le monde de nouveaux désastres « sans précédent ».
 
Dans ce contexte, la COP26 qui doit accueillir des milliers de personnes du 31 octobre au 12 novembre à Glasgow, est vue comme un jalon capital pour accélérer la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
 
Mais « à seulement deux mois de l’échéance, il est évident qu’une conférence sûre, inclusive et juste est impossible, étant donné l’échec à soutenir l’accès aux vaccins (…) dans les pays pauvres, les coûts en hausse des voyages et du logement et l’incertitude sur l’évolution de la pandémie de Covid-19 », estime le Climate Action Network (CAN), réseau qui regroupe plus de 1.500 ONG dont Greenpeace, WWF, Action Aid, Oxfam ou encore Amnesty international.
 
 Seule 3% de la population en Afrique est vaccinée
« Une COP en présentiel début novembre exclurait de facto de nombreux délégués des gouvernements, militants de la société civile et journalistes, en particulier des pays du Sud dont beaucoup sont sur la ‘liste rouge’ Covid du Royaume-Uni », poursuit le groupe dans un communiqué.
 
« Un sommet climat sans les voix de ceux qui sont les plus touchés par le changement climatique n’est pas en accord avec l’objectif », a commenté Mohamed Adow, du think tank Power Shift Africa, craignant une « confiscation » des négociations par les pays riches.
 
Aujourd’hui, seulement 3% de la population en Afrique est vaccinée, contre plus de la moitié en Europe.
 
Malgré tout, cet appel au report « ne signifie en aucun cas un report des actions climatiques urgentes ni un boycott des discussions climat », insiste le CAN.
 
Mais les Nations unies ont opposé une fin de non-recevoir à cette demande. « Nous comprenons et respectons les préoccupations exprimées par divers groupes » mais « pour l’instant, aucun changement n’est prévu », a déclaré mardi le porte-parole adjoint de l’ONU, Farhan Haq.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.