LES PASSAGERS DE AIR FRANCE ET BRUSSELS ARRIVÉS HIER SONT TRANQUILLEMENT RENTRÉS CHEZ EUX

0

En prenant le relais de son directeur de Cabinet, Dr Aloyse Waly Diouf, le ministre delà Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr prenait les devants pour faire une annonce qui suivait les six mesures que le président de la République a prises quatre jours plus tôt. Face à la presse, pour ce qui est devenu un rendez-vous de monologue quotidien, Diouf Sarr, l’air grave, a annoncé, entre autres décisions majeures prises pour freiner la propagation inquiétante de Covid-19, la mise à la disposition de l’ancien Hangar des pèlerins de l’aéroport Léopold Sedar Senghor de Dakar. L’espace est ainsi retenu pour la mise en quarantaine systématique de tous les voyageurs qui ont mis les pieds dans les 25 jours précédents, dans un des pays fortement touchés par le coronavirus.

Quelques heures seulement après son speech, deux vols ont atterri à l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD). Et, surprise : la mesure annoncée n’a pas fait l’objet d’application. Arrivés simultanément, les vols Air France AF718 en provenance de Charles De Gaulle Paris et Brussels Airlines SN 201 en provenance de la capitale belge, ont atterri dans une atmosphère ubuesque. Les passagers des deux avions très fortement chargés en raison de la mesure de blocus à partir de mercredi à minuit n’ont pas fait l’objet d’un quelconque confinement. Aucun d’entre eux n’a été conduit au hangar comme annoncé. Parmi eux, ils étaient nombreux à rentrer pour éviter les conditions drastiques de confinement dans des pays fortement touchés tels que la France, la Belgique… mais aussi l’Italie, devenu le véritable épicentre de la pandémie et le deuxième pays le plus touché à travers le monde, enregistrant pas moins de 475 décés pour la journée d’hier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.