Locales – Apres Djibril Ngom , Adama Faye accuse son beau-frère et son Cabinet de corrompre ses mandataires…

0
Djibril Ngom

Adama Faye est revenu à la charge. Et c’est lors d’un point de presse tenu, ce jeudi dans sa Permanence sise à Khar Yalla que le beau-frère du Président est revenu sur son différend avec le Président Macky Sall qu’il dit, ne pas avoir rencontré depuis deux (2) ans. Il n’a pas ainsi raté le chef de file de l’Apr qui, selon lui, a tenté de corrompre ses mandataires “pour en faire des Djibril Ngom“. A l’en croire, certains ont cédé et d’autres “sont restés” dignes.

Actions de sabotages…

Face à la presse, Adama Faye a ainsi chargé le Président Sall et son ministre de l’Intérieur qu’il accusent d’user de tous les moyens “illégaux” pour faire bloquer ses listes.

L’Etat central, le pouvoir est en train de nous bloquer, de nous créer des problèmes de la façon la plus sordide et la plus injuste dans ce Sénégal qu’on dit petit par la taille mais grand par les Hommes… Depuis la création de notre Coalition le 1er octobre et depuis que le pouvoir a été informé de notre existence notifiée dans plus de 490 communes du Sénégal, les actions de sabotages, de blocages par le Président Macky Sall et ses affidés ont été d’une intensité sans commune mesure“, a dénoncé Adama Faye.

Corruption…

Depuis lors, “des Préfets ont refusé de prendre la notification de la Coalition ‘Défar Sa Gox’. Et ceci sur ordre de leur supérieur, le Ministre de l’Intérieur. Depuis ce jour également, le Président Macky Sall et quelques membres de son Gouvernement, de son Cabinet qui ont pris leurs téléphones pour appeler quelques mandataires de notre coalition à qui ils ont demandé de laisser la liste ‘Défar Sa Gox’ moyennant des sommes d’argent. Des 10 millions par ci, des 7 millions par là…

Il poursuit : “Il y’en a même qui ont obtenu leurs premiers postes, d’autres des promesses, d’autres sont partis avec lui en France, lors de son dernier voyage. Ils ont, quand même réussi à en détourner un grand nombre. Ils ont eu la chance de rencontrer des ‘Djibril Ngom’. Mais heureusement il y a des personnes dont la dignité ne sera jamais à vendre, soit des hommes et des femmes de valeurs“.

M. LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR NOUS NE VOULONS PAS DE…

Adama Faye a aussi profité de l’occasion pour saluer le courage de certains Préfets et sous-préfets qui “ont refusé d’exécuter les ordres de leur supérieur. Des ordres en déphasage avec l’éthique et la déontologie et même la loi. Et après avoir eu gain de cause auprès de la Cour d’Appel qui avait annulé les notifications de rejets, le ministre de l’Intérieur revient abuser de son pouvoir d’arbitre et qui nous enlève nos couleurs et nos symboles et nous en impose d’autres. M. le ministre de l’Intérieur nous ne voulons pas de vos couleurs“. Il précise aussi que la Coalition “Défar sa Gox” est plus ancienne que la Coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) à qui il demande de changer ses couleurs.

Et si l’Etat ne veut pas prendre en considération notre spécimen, alors sachez que nous sommes prêts à imprimer nos bulletins de vote et à les déposer dans toutes les communes du Sénégal où notre Coalition est présente“, prévient le beau-frère de Macky.

“Défiances” des ministres et Dg de Macky…

Autre précision de Adama Faye, “le Président Macky Sall n’a pas parrainé notre liste. D’ailleurs, qu’il me permette de lui dire qu’il n’a parrainé aucune liste. Est-ce logique de scier la branche sur laquelle on est assis? Quel serait l’intérêt du Président Macky Sall de vouloir diviser son électorat face à des élections qui sont à suffrage universel direct? (…) Il voulait tout simplement camoufler ce caractère de défiance de certains de ses ministres et de certains de ses DG à son endroit“.

Son différend avec son beau-frère…

Notre différend avec le Président Macky Sall est exclusivement politique. Ce n’est ni un problème de foncier, ni un problème de marché, encore moins un problème de privilège. Je n’ai jamais rien demandé au Président Macky Sall et il n’a jamais rien fait pour moi… Et personne dans son Gouvernement, parmi les ministres et Dg n’a fait plus que moi dans ce pays, dans ce parti depuis janvier 2009 jusqu’à nos jours. Donc c’est un problème de principe, un problème de conviction. Nous ne sommes pas d’accord avec sa démarche politique de ces dernières années, sa façon de prendre certaines décisions“.

Macky “surmené”…

(…) Le Président Macky Sall est mal entouré et le drame, c’est qu’il en est conscient. Il veut être partout à la fois. Et cela a une conséquence fâcheuse qu’est la fatigue mentale. Il a besoin d’un premier ministre mais pas pour relever le défi encore moins de régler un problème de fast-track. Le Président Macky Sall en a besoin pour se décharger de beaucoup de choses. Si non, il va droit au surmenage mental“, renchérit-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.