Locales en Casamance : Macky Sall à la recherche de l’oiseau rare

0

Ce qu’il est convenu d’appeler, désormais, « le tsunami Sonko » a balayé la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) et l’Union centriste du Sénégal (Ucs) d’Abdoulaye Baldé, lors de la présidentielle, à Ziguinchor, Bignona et Oussouye. Une razzias qui aura permis au candidat de la coalition « Sonko Président » de mettre 30 communes dans son escarcelle.

Mais, selon L’Observateur, il sera difficile à Macky Sall de renverser la tendance. Car, ses troupes sont déjà à couteaux tirés et se positionnent pour les locales. Une guéguerre qui risque encore de profiter au leader de Pastef Ousmane Sonko. D’autant plus qu’il sera très difficile d’harmoniser, d’ici le mois de décembre, des positions très tranchées.

À titre d’exemple, révèle le journal, la bataille pour la mairie de Ziguinchor opposera, sauf extraordinaire, Benoît Sambou et Dr Moussa Diédhiou de l’Apr à l’édile sortant, Abdoulaye Baldé, qui ne fait plus mystère de son désir de rempiler. Idem à Bignona où l’allié Mamadou Lamine Keita devra en découdre avec les apéristes Mamina Daffé et Aubin Sagna.

Dans le Kassa, l’actuel maire apériste d’Oussouye, Édouard Lampal, fera face au responsable local de Pastef/Les Patriotes Ousmane Diallo qui a déjà fait part, à ses ouailles, de sa farouche volonté d’aller à l’assaut de la municipalité. Tout comme le nom du néo-socialiste Filidié Diédhiou, soutenu par des membres de l’Apr, est avancé dans cette bataille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.