Louga : quand les hommes rivalisent de « Xessal » avec les femmes

0

C’est la tendance qui fait fureur dans la capitale du Ndiambour. De jeunes garçons de la ville de Louga se dépigmentent la peau et rivalisent désormais avec les femmes. Si la plupart d’entre eux se cachent, certains assument pleinement cette pratique.
Macoumba Ndiaye est l’un d’eux. Rencontré par le quotidien l’Observateur à travers un reportage, ce trentenaire évoque le sujet sans pudeur. « Je ne m’en cache pas. Je me décolore la peau et je l’assume. Mes parents le savent bien et je suis assez responsable pour mener ma vie comme je l’entends. Je ne suis pas un homosexuel, seulement, je tiens à avoir une apparence impeccable. Je ne veux pas que les filles me taxe de moche », dit-il

Alioune Faye, un autre garçon de la ville, s’adonne également à cette pratique pour soigner son apparence. « Il arrive que dans la rue, des gens se moquent de moi. Mais avec le ‘xessal’, je suis bien dans ma peau », lance le jeune homme. « Nous ne sommes pas les seuls hommes du Sénégal à se dépigmenter », lance un autre dans des propos rapportés par l’Obs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.