L’Ums exige l’indépendance de la justice et le maintien de l’âge de la retraite à 65 ans pour tous les magistrats.

0

Le maintien de l’âge de la retraite à 65 ans pour tous les magistrats. Les magistrats se radicalisent  davantage. Le bras de fer entre  l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) et le Gouvernement du Sénégal  continue de plus belle.

Lors de leur  assemblée générale extraordinaire tenue, samedi à Dakar, les magistrats  qui ne cessent de montrer leur profonde désapprobation concernant l’adoption du projet de loi organique sur la Cour suprême, comptent mener, entre autres, des actions et pour l’indépendance de la justice et pour le maintien de l’âge de la retraite à 65 ans pour tous les magistrats.

Préserver l’indépendance de justice. Dans sa résolution rendue publique, les magistrats déplorent ainsi l’absence de concertation dans l’élaboration finale des textes, non sans exiger la réintroduction des réunions régulières du Conseil supérieur de la Magistrature.

Dans la foulée, les hommes de Maguette Diop ont exhorté le Gouvernement à réintroduire les dispositions préalablement adoptées par l’assemblée intérieure de la Cour suprême.

Avant de séparer,   l’Ums  a examiné, entre autres, le projet de loi portant statut de la magistrature, le  projet de loi organique sur le Conseil supérieur de la magistrature et le projet de loi organique abrogeant et remplaçant  la loi organique relative à la Cour suprême.

Et l’Assemblé générale a donné mandat au bureau exécutif  pour mener toutes les actions nécessaires afin de préserver l’indépendance de justice.

A l’origine du conflit. Pour rappel, l’Ums s’oppose à quelques articles relatifs à la réforme de la Cour suprême  qui prolongent, entre autres, le mandat du président de ladite cour de 6 ans. Le mandat du président et du procureur général de la Cour Suprême, ceux des procureurs généraux et des présidents des Cours d’appels devraient être prolongés dans ce sens.

Laquelle réforme, à en croire certaines indiscrétions, est déjà entre les mains du président de l’Assemblée nationale pour adoption.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.