Lutte contre la migration irrégulière : L’Ue confirme Boubacar Sèye

0

Entre 2014 et 2020, le Sénégal a bénéficié d’une enveloppe du Fonds européen de coopération au développement d’environ 672 millions d’euros, soit près de 440 milliards F Cfa dans le cadre du Fonds fiduciaire de l’Union européenne. 

Alors que le débat enfle sur les montants injectés dans la lutte contre l’immigration irrégulière à l’origine des déboires judiciaires du patron d’Horizon sans frontières, Boubacar Sèye, l’Union européenne a rendu public, hier, d’après Les Echos, repris par L’Asnews, les montants injectés dans le cadre du Fonds fiduciaire de l’Union européenne (Ffue) pour financer les différents programmes liés, entre autres, à la lutte contre ce phénomène. Ces chiffres semblent recouper ceux avancés par Boubacar Sèye. Le Sénégal a, en effet, bénéficié dans le cadre du Fonds européen de coopération au développement d’environ 672 millions d’euros, soit 440 milliards de F Cfa sur la période 2014-2020.

Ainsi, revenant sur le bilan des chiffres du Fonds fiduciaire de l’Union européenne au Sénégal en octobre 2019, l’Ue révèle que 18 programmes ont été ainsi mis en œuvre au Sénégal dans le cadre de ce Ffue pour un montant global de 197,9 millions d’euros, soit 128,6 milliards F Cfa. A cet effet, 10 programmes nationaux ont été financés à hauteur de 170,8 millions d’euros, ainsi que 8 programmes régionaux pour un montant revenant au Sénégal d’environ 27,1 millions d’euros.

Dans cette dynamique, six programmes relatifs à la création d’alternatives économiques et des opportunités d’emplois durables ont reçu un financement de 92,6 millions d’euros. Ce programme vise à améliorer les compétences professionnelles et l’employabilités des jeunes Sénégalais, à soutenir les micros, petites, moyennes entreprises, à améliorer l’accès au financement, etc. A cet effet, 40 millions d’euros ont été injectés dans le programme pour développer l’emploi au Sénégal qui vise la promotion de l’emploi et l’insertion des jeunes, notamment dans les zones particulièrement touchées par la migration irrégulière. Un dispositif complété par deux initiatives régionales dont « soutenir les entrepreneurs et les petites Pme en Afrique de l’Ouest », d’un montant de 15,8 millions d’euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.