Lutte contre le VIH/Sida : 2.216 filles dépistées en 2016 à Mbour

0

Le district sanitaire de Mbour a dépisté 2.216 adolescentes en 2016. L’information a été rendue publique au cours d’un atelier de l’Association des journalistes en santé population et développement (Ajspd).

Les acteurs affinent leurs stratégies de lutte contre le Vih/Sida. Selon Le Soleil, l’atelier de capitalisation des acquis de la formation des journalistes sur la santé de la reproduction, organisé à Saly, a laissé entrevoir les défis à relever. Le Conseil de dépistage volontaire anonyme (Cdva) a dépisté 3.845 adolescents, dont 2.216 filles en 2016. Il y a eu 45 cas positifs. Pour la tranche d’âge 15-24 ans, il y en a eu 28 %. S’agissant de la syphilis, 7.989 personnes ont fait le dépistage et 163 cas se sont révélés positifs, soit un taux de 45,3 %, a renseigné Astou Seck Guèye. Cette dernière représentait le médecin chef du district de Mbour à cet atelier.

« Ces chiffres semblent être alarmants. Mais, ils dénotent aussi les efforts déployés en termes de sensibilisation, de communication et de counseling », a analysé Mme Guèye. C’est ce contexte qui explique l’organisation d’un atelier par l’Association des journalistes en santé population et développement (Ajspd), dirigée par Alassane Cissé, à travers son projet « Voix pour la santé ». Ce programme est soutenu par l’Ong Planned parenthood federation of America (Ppfa) qui a supporté la tenue de cette mise à niveau d’une vingtaine de journalistes. Le président de l’Ajspd, Alassane Cissé, a promis de porter le combat au niveau des rédactions centrales, afin qu’elles accordent plus d’espace et de temps d’antenne aux informations sanitaires. Fara Diaw, un ancien du quotidien national « Le Soleil », a partagé son expérience avec les journalistes en activité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.