Macky casse une dynamique!

0

Un nouveau chapitre s’est ouvert ce samedi 17 septembre, sur le sport sénégalais avec le départ de Matar Ba à la tête du ministère des sports et son remplacement par Yankhoba Diattara. Ce changement a suscité plus de réactions et d’interrogations dans l’opinion après cette unanimité que le maire de Fatick a réussi à créer autour de lui mais aussi cette belle dynamique impulsée lors ses huit années passées dans le département du sport. Mais aussi les chantiers en cours d’exécution surtout à quelques encablures du rendez-vous majeur de la Coupe du monde au Qatar prévue du 20 novembre au 18 décembre 2022.

En poste depuis le mois de juillet 2014, Matar Ba a cédé son poste de ministre des Sports à Yankhoba Diattara dans le nouvel attelage gouvernemental qui a été mis en place ce samedi 17 septembre par le Premier ministre Amadou Ba. La nomination de l’ex-ministre de la télécommunication et de l’économie numérique à la tête du département des Sports reste l’une des grosses surprises du nouveau gouvernement.

Pour une bonne frange de l’opinion et du mouvement sportif, le départ reste même une incongruité si l’on en juge l’unanimité que le ministre des Sports a réussi de créer autour de lui lors de son passage au ministère. Ils sont nombreux à penser que le départ de Matar Ba casse une bonne dynamique enclenchée le maire de Fatick.

En huit années de présence, il est considéré comme l’un des meilleurs ministres du gouvernement et le dirigeant qui aura le mieux géré son ministère durant ces dernières années. Mahammed Boun Abdallah Dionne l’avait même qualifié de totem de la République. Nommé en juillet 2014, le Sénégal, en effet, a enregistré ses plus grands succès sur le plan international. Il a enclenché la 11ème titre de l’équipe nationale féminine de basketball en 2015 à Yaoundé.

En plus d’avoir réussi à pacifier le sport sénégalais avec le retour à la normale de nombreuses fédérations en conflits (judo, basket), le ministre et maire de Fatick a réussi à accompagner les grands moments de gloire du football sénégalais. En football, une deuxième qualification en coupe du monde Russie 2018, une finale de la CAN disputée en 2019, les Coupes du monde U20 et U17, le sixième titre en Beach Soccer en 2021 ou encore une qualification historique en coupe du monde pour les Lionnes en 2019 handball, la médaille d’or de Mbagnick Ndiaye après 23 ans de disette et finalement la consécration avec le premier trophée continental à la CAN 2022 au Cameroun sont mis à l’actif du ministre Matar Ba.

Sans compter le choix qui a été porté sur le Sénégal d’accueillir l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse reportés en 2026. A cela, il faut ajoute rla construction et la réhabilitation des stades et la réception du stade Olympique de Diamniadio en février dernier. Un bilan qui, aux yeux des nombreux sénégalais, plaide pour le maintien de Matar Ba, à la tête du département des Sports surtout à quelques encablures de la Coupe du monde au Qatar qui constitue l’un des rendez-vous majeurs du sport sénégalais. Ce, au vu des répercussions sur l’organisation et les préparatifs.

Dans sa première réaction, Matar Ba n’a pas manqué d’évoquer ces joutes mondiales qui feront partie des chantiers qu’il laissera derrière lui. «Je remercie le Président Macky Sall pour la confiance placée en ma modeste personne durant 8 ans et 3 mois à la tête du département des sports. Félicitations à mon successeur M. le Ministre Yankoba Diattara.

Merci au peuple sénégalais pour son soutien indéfectible et permanent. Bonne chance aux Lions pour la coupe du monde Qatar 2022», a tweeté le désormais ex-patron du sport sénégalais. Pilier du Parti Rewmi d’Idrissa Seck allié de la mouvance présidentielle, Yankhoba Diatara, aura désormais la tâche de mener à bon port le sport sénégalais

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.