Macky Sall sur sa fortune: « J’ai bénéficié de privilèges relatifs à ma position d’ancien Premier ministre… »

0

a fortune du président de la République Macky Sall tant décriée par ses protagonistes semble nullement l’ébranler malgré la procédure judiciaire (biens mal acquis) dont d’aucuns y voient une partie prise.

Dans un entretien accordé à « Foreign Affairs », le chef de l’Etat du Sénégal  a explicitement avoué avoir bénéficié des largesses de ses fonctions antécédentes. Comme si d’ailleurs une loi permet à un tel jeu,   pourtant néfaste à la bonne gestion des ressources publiques. «Autant que je sache, nous avons bénéficié des privilèges relatifs à nos positions (Premier ministre ou président de l’Assemblée nationale). Ce qui est tout à fait normal » soutient la chef de l’Etat. Et pour justifier cette pratique, non sans vouloir édifier s’il s’agit là ou non de la corruption, ou de détournement, il ajoute : « Cela n’a rien à voir avec la corruption ou le détournement de fonds. Quand vous êtes en mesure de prouver que vos biens sont en conformité avec vos revenus, il n’y a aucun souci à se faire »

la partie ou il parle de la corruption et ses privileges

Isn’t it true that all politicians, including you, benefited from corruption under Wade?

As far as I am concerned, we benefited from privileges related to our position — prime minister or president of the national assembly — which is completely normal. It has nothing to do with embezzlement or corruption. When you can prove that your assets are in line with your income, there’s no problem. That’s not what is being challenged. What is being challenged is the accumulation of resources that has nothing to do with legal and justifiable sources of income, including mine when I was with President Wade.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.