« Maîtresse d’un homme marié », ces mots qui sonnent mal à l’oreille !!! Par Serigne Babacar Dieng

0

Une femme qui a des relations amoureuses durables avec un homme, en dehors du mariage, voila  la définition du premier mot qui choque beaucoup de personnes averties dans « Maîtresse d’un homme marié », cette nouvelle série qui fait polémique. Les séries « Pod et Marichou », « Mbéttel », « Idoles», « Dikoon », « Mola Guenel », étaient les plus regardées au Sénégal, qu’est ce qui explique le fait qu’en moins de trois (3) mois cette série est devenue la plus suivie par les téléspectateurs ; peut-être à cause de ces mots qui sonnent mal à l’oreille  » ki may borom kouma nékh la koy diokh « .

En tout état de cause, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs ; dans une série où l’actrice principale joue le rôle de la maitresse, y’aura forcement des scènes assez gênantes, à défaut de les représenter toutes en images, ces mots qui sonnent mal à l’oreille  » Yaag Yaag pach lay déf  » feront évidement le reste. Si on fait un flashback en regardant le clip du rappeur Canabasse « Na gnou dém » montrant l’actuelle actrice de « Maîtresse d’un homme marié » jouant la fille fugueuse qui se console dans les bras de son copain comme si elle était en pleine lune de miel, coïncidence ou non, on se rend compte qu’elle aimait déjà promouvoir ces genres de scènes pour ne pas dire qu’elle s’est bien ancrée dans la peau d’une femme fatale mais à quelle fin, qui sait !!!

En tout cas, le succès des séries sénégalaises résidait dans une grande innovation sur le choix des personnages et des histoires à vendre en termes d’imagination, d’interprétation, de capacité de production et de travail. Mais avec l’arrivée de cette nouvelle sériequi met en exergue adultère, fornication, mensonge, violence, arrogance, vulgarité, la limite à ne pas franchir dans une production audiovisuelle vient d’être remise en question.

En définitive, l’actrice principale de « Maîtresse d’un homme marié » a volé la vedette aux actrices, ne soyons pas étonné si demain d’autres séries comme « L’amant d’une femme mariée », « Ma fille, on a le même père» ou « Mon mari n’est pas le père de mes enfants » soient diffusées dans nos télévisions nationales et qu’on entende dans les autres séries du moment des mots qui sonneront encore plus mal à l’oreille…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.