Mali: Le garde du corps de l’opposant Soumaila Cissé tué

0

Le chef de l’opposition malienne Soumaïla Cissé a été enlevé alors qu’il faisait campagne pour les législatives, rapt sans précédent d’une personnalité nationale de cette envergure dans le pays en proie aux violences et aux attaques jihadistes.

 

Soumaïla Cissé, 70 ans, deuxième à trois reprises de l’élection présidentielle, se déplaçait mercredi avec une délégation d’une douzaine de personnes à bord de deux 4X4 dans son fief électoral de Niafounké, dans la région de Tombouctou, quand le convoi a été attaqué par des hommes armés et jusqu’à présent non identifiés, a dit jeudi le parti qu’il préside.

Son garde du corps a été tué, deux autres membres de son entourage ont été blessés, a relaté devant la presse à Bamako Demba Traoré, un responsable de l’Union pour la république et la démocratie (URD).

Cinq ou six des membres du groupe, dont deux ou trois blessés selon les sources, sont arrivés jeudi matin à Niafounké, apparemment libérés.

Les autres, dont M. Cissé, sont « à cette heure-ci entre les mains des assaillants », a dit Demba Traoré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.