Malicounda: la fille de 14 ans d’un gendarme incendie le domicile de la coépouse de sa mère

0
Malicounda: la fille de 14 ans d'un gendarme incendie le domicile de la coépouse de sa mère

Pour prendre la défense de sa mère qui se disputait souvent avec sa coépouse, la fille de la « niarel » d’un gendarme a volontairement mis le feu au domicile de la « awoo », de son père. Toutes deux épouses d’un gendarme et résidents de Malicounda, Maguette Gaye (awoo) et Seynabou Sonko (niarel) passaient le plus clair de leur temps à se disputer.

Samedi dernier, aux environs de 17 heures, les deux rivales se sont retrouvés encore à la Brigade de gendarmerie pour solder un différend. Mais ils seront alertés par l’un de leur voisin qui leur signale un violent incendie au domicile de Maguette Gaye. Inquiètes, les deux femmes ont finalement oublié leur dispute et se sont rendues chez elles accompagnées des éléments de la gendarmerie.

Une fois sur place, la première femme découvre que l’incendie a emporté toutes ses affaires : meubles, habits de valeur, appareils ainsi qu’une forte somme d’argent qu’elle a déclaré garder dans ses affaires.

Finalement, l’enquête ouverte par la gendarmerie a conduit à l’arrestation de la petite M. T. D, la fille de Seynabou Sonko âgée seulement de 14 ans. Conduite à la gendarmerie l’adolescente qui s’est toujours impliquée dans les problèmes conjugaux de sa mère est passée aux aveux. Selon le récit de « L’Observateur », elle a attendu que sa mère et sa tante soient à la gendarmerie pour escalader le mur qui sépare les deux maisons et a mis le feu dans les chambres.

Au terme de sa durée légale de garde à vue, M. T. D, a été déféré au parquet de Mbour pour incendie criminel. Par ailleurs, le gendarme époux de Maguette Gaye et Seynabou Sonko a répudié ces dernières et fermé ses deux maisons, relate le journal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.