Mamadou Lamine Diallo relève un signe de faiblesse démocratique

0

L’arrestation d’Ousmane Sonko, Barthelemy Dias et El hadji Malick Gakou a fait sortir le député Mamadou Lamine Diallo de ses gonds. Le président du mouvement Tekki rappelle au Président Macky Sall qu’arrêter des opposants, y compris un député, est un signe de faiblesse démocratique, surtout à la veille d’élections nationales. Au surplus, dénonce le parlementaire, éliminer des opposants de la course électorale par le biais d’une condamnation judiciaire doit prendre fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.