Manque d’eau-Violences au Cap-Skiring : soupçonnée d’être à la base, la société mère de « La Casamançaise » recadre ses accusateurs

0

La question de l’eau est une question sensible partout dans le monde. Les problèmes de distribution ou d’accès à l’eau se posent dans nombre de communautés en Casamance, dans le reste du Sénégal et ailleurs avec la même acuité. Les causes en sont multiples et très complexes. Ce qui demeure clair et constant est qu’il serait inexact et maladroit de vouloir accuser la SODECA d’être responsable du manque d’eau au Cap Skirring.

C’est la réaction des responsables la société minérale La Casamançaise
« Nous pouvons comprendre le mécontentement de certains face au manque d’eau. Nous vivons sur le même territoire et nous avons décidé d’y investir massivement pour contribuer au développement local. Nous ne pouvons pas laisser dire que la Casamançaise est la cause de cette pénurie. C’est inexact», a déclaré Eugène Ndiaye, Directeur général de la SODECA.

Il a tenu à rappeler qu’avant son implantation effective et le début de ses opérations, le projet de la SODECA a fait l’objet d’une étude d’impact environnemental.

Cette étude, menée par un cabinet sérieux d’experts indépendants a été validée par l’Etat du Sénégal. Elle constitue la meilleure garantie que l’exploitation de l’eau pour produire la Casamançaise ne peut en aucune manière affecter les sources d’eau potable où s’approvisionnent les communautés locales. ce que chacun peut vérifier.

Dans un souci de clarification et de transparence, la SODECA dit se mettre à disposition de tous (autorités, associations, presse et grand public) pour fournir toutes les informations nécessaires qui permettront à chacun de se faire sa propre idée.

La Société d’Embouteillage casamançaise (SODECA), qui commercialise l’eau minérale naturelle La Casamançaise, a réaffirmé son ancrage dans la région naturelle de Casamance et son ambition de contribuer au développement et au rayonnement de cette région, dans un Sénégal prospère.

Cette clarification intervient au lendemain d’évènements malheureux ayant eu pour théâtre le Cap Skirring le 30 mai 2020, suite au mécontentement des populations qui y déploraient le manque d’eau.

Implantée dans la même zone, la SODECA dit également être affectée par ces manifestations, dans une crise qui dépasse de loin les missions et prérogatives de la SODECA, qui est une société privée

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.