Marché au poisson de Kaolack : parfum de népotisme dans le recrutement du personnel

0

Les acteurs du marché au poisson de Kaolack affiliés à l’union national des mareyeurs du Sénégal ( UNAMS) ont profité de leur grève du 15 janvier pour dénoncer la nébuleuse qui entoure le recrutement du personnel qui officie au niveau de leur lieu de travail, comme constaté par klinfos.com. 

Les camarades du président régional Atou Ndiaye ont martelé que  » la masse salariale du marché est devenu insupportable ».

Ils ont continué pour souligner les conséquences de cette situation  » la canalisation, les routes sont en état de défaillance avancée, en plus on doit une dette abyssale à la Senelec, parceque toutes les recettes sont utilisées pour payer des salaires. »

Citant la mauvaise gestion et le recrutement abusif des directeurs nommés, Magueye Gueye, un des responsables des mareyeurs indexe Mariama Sarr, maire de la commune, tête de file du conseil de gestion du marché au poisson.

» Le dernier directeur, Amadou Diallo avait recruté 19 personnes, elles sont payées régulièrement alors qu’on ne les vois point travailler. Chaque directeur qui vient essaie de caser ses amis et parents, pour partir nous laisser, ça ne peut plus continuer. »

Interpellé sur les nombreuses questions soulevées par les mareyeurs, Cheikh Ndao, le nouveau directeur du marché au poisson avoue qu’il y’a des difficultés mais que des efforts ont été faits.

Pour ce qui est du recrutement du personnel, il martèle :  » qu’il n’a de compte à rendre qu’au conseil de gestion », un organe chapeauté par la municipalité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.