Médiation de Condé –Coup de fil entre Wade et Macky : Peut-on parler de deal ?

0

Macky Sall et Abdoulaye Wade se sont parlés au téléphone, pendant que ce dernier se trouvait à Conakry pour une visite de 48 heures. La question aujourd’hui est de se demander -malgré les passes d’armes entre les deux hommes- s’il n’y a pas lieu de parler de deal concocté sur le dos des Sénégalais, selon nos sources.

Les présidents Macky Sall et Abdoulaye Wade se sont parlés au téléphone alors que le Pape du sopi se trouvait dans la capitale Guinéenne. Si cette information est avérée au demeurant, peut-on parler de deal entre ces deux hommes qui n’arrivent toujours pas à accorder leurs violons ? A l’évidence, parfois la politique procède d’une logique qui n’a point de logique. Pour rappel, dès sa descente d’avion, le Pape du sopi a déclaré à la face du monde qu’il rentrait au bercail pour déloger Macky du Palais. Un casus belli qui a secoué tout l’establishment présidentiel au regard du contexte électoral marqué par le démarrage de la campagne des candidats à l’élection présidentielle du 24 février prochain .Mais en toile de fond, l’affaire Karim Wade transparait dans cette affaire. Selon Dakaractu, le Pape du Sopi aurait renoncé à son plan de sabotage des élections. Ce qui signifie en clair que les président Wade et Sall restent sur la même longueur d’onde malgré le semblant de guéguerre qui émaille leurs relations. D’ailleurs, le mutisme béat du Pape du sopi à son retour de la Guinée témoigne de l’existence d’un « deal » savamment concocté par les deux hommes d’Etat. Cerise sur le gâteau, alors que Me Wade s’apprêtait à faire des tournées politiques ce mardi, il a désisté in extrémis pour aller présenter ses condoléances à la famille de Sidy Lamine Niasse, suite au rappel à Dieu de ce dernier. S’y ajoute l’annonce en grande pompe de la présence du procureur général du Qatar à Dakar alors qu’il n’en est absolument rien. En tous les cas, la suite des événements nous en diront plus sur la véracité d’une telle hypothèse entre ces deux hommes que tout ressemblait hier et que tout sépare aujourd’hui. Et au-delà de cette brouille d’ici au 24 février prochain, le ciel de la présidentielle s’éclairera d’un jour nouveau.

Assane SEYE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.