Meurtre de Ibrahima Samb : Les 4 policiers incriminés écopent 10 ans de travaux forcés

0

Les quatre policiers accusés d’avoir mis fin à la vie du jeune apprenti-chauffeur, Ibrahima Samb à Diourbel  ont fait face aux juges. Et au terme de leur audience, ils ont écopé de 10 ans de travaux forcés.

La chambre criminelle de Diourbel s’est penché sur l’affaire des quatre policiers accusés d’avoir violenté le jeune apprenti-chauffeur, Ibrahima Samb qui avait fini par rendre l’âme dans les locaux de la police. Devant la barre, le juge a disqualifié certains faits reprochés aux accusés. Ainsi, Thiendella Ndiaye et Ousmane Ndao ont été reconnus coupables de violence suivie de mort sans l’intention de la donner. Quant à Mame Kor Ndong et Wally Almamy Touré, ils sont reconnus coupables de complicité de violence ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Mais, tous les quatre accusés ont écopé de la même peine de 10 ans de travaux forcés. Les condamnés devront aussi payer au père d’Ibrahima Samb, qui s’est constitué partie civile, la somme de 20 millions à titre de dommages et intérêts. Jugé civilement responsable des faits, l’Etat du Sénégal, à travers son Agent judiciaire, a aussi été condamné à payer 20 millions de francs à la partie civile, rapporte Le Populaire.
Les faits pour lesquels les quatre policiers sont poursuivis remontent à la nuit du 17 au 18 octobre de l’année 2013. Le jeune Ibrahima Samb, arrêté par les mis en cause, aurait été découvert, le lendemain, mort ligoté dans la malle arrière du véhicule utilisé par les mis en cause lors d’une patrouille nocturne.

 Fatou Mbengue pour Sunugal24.NET

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.