Mgr Benjamin Ndiaye : « L’Église n’est pas favorable à l’avortement parce que… »

0

Il y a un débat au sein de notre société et qui porte sur l’avortement médicalisé. Quelle lecture en faîtes-vous ?

Monseigneur Benjamin Ndiaye – Cette question est fort intéressante. Je dois dire que j’ai rencontré, il n’y a pas longtemps, la conférence des supérieurs majeurs religieux de l’Église et une religieuse qui s’active dans le domaine de la santé m’a posé la même question. Cette question m’a aussi été posée à Radio Vatican par le passé. Il y a une doctrine de l’Église qui ne varie pas au cours des siècles : c’est qu’on ne peut pas attenter à la vie humaine et qu’on ne peut pas toucher au processus même de la transmission de la vie humaine. C’est l’enseignement doctrinal. L’Église n’est pas favorable à l’avortement parce que, pour nous, c’est un arrêt du processus de transmission de la vie humaine. Par respect pour la vie humaine que nous recevons de Dieu, nous n’avalisons pas l’avortement ; surtout avec l’avènement de la naissance de Jésus-Christ, je pense que c’est l’occasion de faire la promotion de la vie humaine…

Extrait de l’entretien accordé au quotidien Le Soleil 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.