Mondial 2018 – Ces 5 binationaux qui risquent de revoir leur choix après la qualification du Sénégal

0

La qualification du Sénégal à la prochaine coupe du monde de football en Russie risque de créer un remue-méninges dans la tête de ces binationaux qui avait déjà opté pour l’équipe de France. Ils évoluent tous en France et ont eu l’occasion de porter le maillot français en sélection minimes.

1 – Issa Diop, défenseur évoluant au Toulouse FC 

” Oui il y’a eu des contacts après comme je l’ai dit moi je suis focalisé sur l’équipe de France et l’équipe de France espoir. Je rêve un jour de jouer en équipe de France A.” avait répondu le très prometteur Issa Diop à la question de savoir si le Sénégal l’avait contacté. Reste à savoir si ce rêve va perdurer malgré la qualification du Sénégal au Mondial et la rude concurrence chez les Bleus.

2 – Nampalys Mendy, milieu de terrain à Nice

En 2016, Nampaly Mendy y est allé sans détour sur une probable sélection avec l’équipe nationale du Sénégal. « Je ne pense même pas à l’équipe du Sénégal. Je suis Français et je reste entièrement à la disposition de mon pays » avait-il dit dans les colonnes de STADES. Espérons qu’il reste Français pour toujours et qu’il ne retourne jamais sa veste nonobstant une grande possibilité d’évoluer avec le Sénégal.

3 – Ferland Mendy 

Les équipes africaines constituent malheureusement pour beaucoup de binationaux un pneu de secours et le latéral gauche de Lyon est mieux placé pour confirmer notre thèse. «Les deux fédérations m’ont approché mais je n’ai pas encore forcément envie de trancher. J’ai envie d’attendre. Il y a aussi peut-être la possibilité d’atteindre l’équipe de France. Tout ça est dans un coin de ma tête, mais je n’ai pas encore choisi», disait-il à la veille de Can 2017 dans un entretien avec Rmcsport. Il a été par ailleurs pré-sélectionné par Didier Deschamps, l’entraîneur de l’équipe de France, mais il n’a pas été retenu pour la liste finale. Patience Ferland, Dieu est avec les plus endurants. Après Bernard, Benjamin, cela ne serait que normal de retrouver un autre Mendy en équipe de France.

4 – Malang Sarr, défenseur à Nice

 

Ce jeune joueur faisait partie durant la saison 2016-2017 des jeunes joueurs les plus prometteurs. Courtisé par plusieurs cadors en Europe, Malang Sarr a perdu sa place de titulaire à Nice cette saison. A seulement 18 ans, Malang Sarr ne s’est pas encore prononcé sur la possibilité de jouer pour l’équipe nationale du Sénégal. La participation des Lions à la 21e édition de la Coupe du monde de football en Russie pourrait nettement jouer sur le choix de Malang, né à Nice, qui n’a jusque là évolué qu’avec les petites sélections de l’équipe de France.

5 – Adama Diakhaby, attaquant à l’As Monaco

Le coéquipier de Diao Baldé Keïta à l’AS Monaco avait laissé cours au suspense lors d’une interview accordée à L’OBS. « On m’a déjà demandé à plusieurs reprises mon avis. Pour le moment, je ne fais part de ma réponse à personne. De plus, je pense que ce n’est pas le moment de choisir. Quand je ferai mon choix, le premier à le savoir, ce sera le sélectionneur (du Sénégal) », a-t-il souligné. Et de poursuivre: « pour le moment, je préfère avancer avec mon club. Ce n’est que le début, je dois me concentrer avant de faire mon choix ». Pour rappel, Adama est le fils de l’ancien footballeur sénégalais de la Jeanne d’Arc Ibrahima Diakhaby. Portera-t-il le maillot du pays de son père ? On en sera certain dans quelques mois.

Jouer une Coupe du monde de football est un rêve de gamin pour tout footballeur, la rater est un apocalypse pour un pays, demandez à l’Italie, elle en sait quelque chose.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.