Niasse justifie son avis : «Si cela déplaît à certains, maa tey !»

0
Moustapha Niasse sort de sa réserve. Hier, le président de l’Assemblée nationale a justifié la décision du chef de l’Etat de faire un mandat de 7 ans. Il en a profité pour contre-attaquer les chantres d’un quinquennat pour le mandat en cours.
Son grand boubou blanc contraste avec sa mine renfrognée, son verbe enragé. Mous­tapha Niasse s’est présenté à la presse hier pour régler les comptes de ces hommes politiques qui ont «osé» reprocher au Prési­dent Macky Sall le respect de la décision du Conseil constitutionnel. «Mon avis est que le Président Macky Sall doit faire 7 ans parce que c’est ce qui est conforme à la vérité et pour l’intérêt du Sénégal. Pourquoi devrais-je dire le contraire ? Pour faire plaisir à certains ? Non, je n’ai dit que la vérité. Si cela déplaît à certains, ma tey (tant pis !)», s’est emporté le président de l’Assemblée nationale dans une déclaration lue devant la presse lors du vote du projet modifiant le statut du personnel enseignant des universités.
La deuxième personnalité de l’Etat d’ajouter : «Nous ne sommes pas du même camp, si je leur dis de passer à gauche, ils vont à droite. Alors pourquoi devrais-je les suivre, ma bagne (je dit niet)». Pour lui, ceux qui estiment que le Président Sall s’est renié ont d’autres priorités. «Qui peut le lui (Macky Sall) reprocher parce que simplement son choix n’a pas été celui qu’avaient souhaité ceux-là qui ne partagent pas sa vision, son programme et ses priorités pour conduire le Sénégal ?», s’interroge M. Niasse.

Mais Niasse a aussi indirectement répondu aux articles lui rappelant sa promesse de faire 5 ans en tant que candidat de Benno siggil senegaal. «A ceux qui, croyant pouvoir créer un quelconque malaise dans les souvenirs les plus récents des professions de foi faites par certains d’entre nous à la veille de l’élection présidentielle de 2012 qui avaient choisi un retour de la durée du mandat présidentiel à 5 ans, j’en faisais partie et j’en fais encore partie», précise-t-il. Selon lui, «accepter l’avis du Conseil constitutionnel en la circonstance, c’est choisir la raison, la vérité et l’intérêt du Sénégal, ce qui ne saurait signifier opter pour 7 ans pour les mandats futurs de tout chef d’Etat qui serait élu ou réélu».  Dans ce sillage, l’homme de 76 ans affirme apporter un soutien «total» et «sans réserve» à Macky Sall et s’engage à faire campagne pour le «Oui». «Certains ont déjà décidé de boycotter, c’est leur affaire», assène-t-il à l’endroit du Pds.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.