Noo Lank dénonce le retard constaté dans la nomination du doyen des juges

0
Le ministre du commerce reçoit le collectif Nio Lank

Le collectif Noo Lank dénonce le retard dans la nomination du doyen des juges d’instruction du tribunal hors classe de Dakar. Le chef de l’Etat n’a pas encore remplacé le magistrat Samba Sall. A ce propos, le collectif invite le Président Macky Sall à mettre fin à la vacance des postes judiciaires, notamment celui de doyen des juges. Il est inacceptable, selon le collectif, que l’administration de la justice souffre de l’incapacité de l’Exécutif à nommer un juge. Il l’invite aussi à promouvoir les jeunes juges compétents plutôt que de nommer des magistrats déjà à la retraite comme c’est le cas du magistrat Badio Camara au Conseil constitutionnel, alors qu’il avait déjà pris sa retraite. Par ailleurs, le collectif demande au chef de l’Etat de rétablir dans leurs droits les étudiants exclus de la faculté des Sciences juridiques.

Restons avec le collectif Noo Lank qui invite le Président Macky Sall à ne pas faire dans l’artifice par le retour des «cleaning days». Cette opération d’investissement humain doit commencer, à leurs yeux, par les multiples maux de la gangrène cancérigène profondément ancrée dans l’Etat et qui ont pour nom trafic de faux billets, de drogue, de passeports diplomatiques, trafic d’influence politique, spoliations foncières, racket public des transporteurs, contournement des procédures de marchés publics, détournement de deniers publics, protection contre la justice de ses proches, violences politiques et économiques, etc. Le collectif Noo Lank trouve que ces maux sont plus graves et infectieux que les débris et saletés dans les rues de nos quartiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.