OFNAC: Seynabou Ndiaye Diakhaté prend le contre-pied de Nafi Ngom Keïta

0

Ceux qui espèrent des déclarations fracassantes, quelques détails sur les procédures en cours, ne pourront pas compter sur la nouvelle présidente de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), Seynabou Ndiaye Diakhaté. À la différence de son prédécesseur, Nafi Ngom Keïta, elle préfère rester à cheval sur l’obligation de réserve que lui impose sa mission et à l’écart des projecteurs.

« Je pense qu’ils confondent l’Ofnac à un justicier, à un mini-Parquet, alors qu’il n’en est rien, pose Seynabou Ndiaye Diakhaté. Selon les textes, nous sommes chargés de collecter des informations, de recevoir des plaintes, de faire des investigations dans des domaines de la fraude et de la corruption, des infractions connexes et assimilées. »

Dans ce cadre, révèle sa présidente, l’Ofnac « reçoit des plaintes tous les jours, de toutes sortes ». Et depuis sa prise de fonction, elle en a reçu plus d’une dizaine. « Je suis en train de les étudier avec les agents », a déclaré celle qui a pris le relais de Nafi Ngom Keïta dont les prises de positions étaient souvent controversées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.