On lui confie une boutique, 600 mille francs s’envolent à l’intervalle d’un mois

0

à la médina, non loin du grand marché du dit quartier par le sieur Mamadou Barry . Ce dernier devrait en effet  voyager à l’occasion de la Tabaski. Ainsi après inventaire avec son associé de circonstance, le propriétaire de la boutique s’en est  allé. Un mois après à son retour, il constate amèrement que Seydou Diallo a accusé un déficit de 600.000 Fcfa. Interrogé, le mis en cause se livrait à des broutilles qui l’ont  finalement  valu d’être déferré au parquet. Devant la barre des flagrants délits de ce 19 octobre 2017, Seydou  ne s’est pas prier pour expliquer au président de la cour que la boutique ne marchait pas car les charges inhérentes à la location, patente, service d’hygiène et autres ne l’ont pas permis de s’en sortir. Le procureur lui a alors demandé s’il détenait toutes les factures liées à ces charges. Mais le mis en cause ne semblait pas à mesure d’apporter des justificatifs. Pour la partie civile, Seydou s’engage à payer au propriétaire de la boutique les 600.000 Fcfa si toutefois on lui   concède un moratoire. Ainsi au terme du délibéré, Seydou Diallo s’en est tiré avec 2 mois avec sursis assorti du remboursement intégral de la somme dû au propriétaire de la boutique.

Assane SEYE pour Sunugal24.NET

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.