Pacte Politique Alimentaire de Milan: Dakar abrite un atelier de 3 jours

0
Exif_JPEG_420

Dakar abrite un atelier de trois jours sur le pacte de politique alimentaire urbaine de Milan. Des maires de différentes villes africaines se sont réunis à Dakar les 20, 21 et 22 septembre pour réfléchir autour de cette question: Comment faire pour nourrir la population grandissante des villes du monde en tenant compte de l’aspect durabilité?

Cet atelier a regroupé huit villes de l’Afrique Subsaharienne. Coorganisé par la Ville de Dakar et la Fondation Accra, cet atelier se tient dans un hôtel de la place. Venue représenté le Maire de Dakar, la 1ere adjoint a précisé que cet atelier est d’une importance capitale vue qu’il vient appuyer la politique alimentaire de la mairie de Dakar.

Pour Coumba Ly Diaw de la Fao, la problématique centrale de cette rencontre sera de voir « comment nourrir les villes du monde dans le futur » face à l’urbanisation galopante. C’est une occasion pour la ville de Dakar de présenter son expérience à travers son projet de micro-jardinage et son programme « lait à l’école ». Le premier lancé en 2006 avec la ville de Milan illustre bien le défi fixé par le pacte. Le second projet allie éducation, santé et nutrition pour une meilleure réussite des enfants à l’école. Ces deux projets entrent dans le cadre de la politique alimentaire développée par la mairie de Dakar.

Ces initiatives locales promeuvent la production locale qui prend en compte l’aspect durable. Le but est de la favoriser et de la valoriser car ce « sont des produits riches sur le plan nutritionnel », précise M. Danfakha de la fondation Acra. Leur circuit, de la production à la consommation en passant par le conditionnement et le transport, est mieux maîtrisé en comparaison avec certaines productions importées.

En marge de l’atelier, un concours est organisé pour récompenser les cinq meilleures initiatives en matière de bonnes pratiques durables. Les projets portent sur l’agriculture, l’élevage et la pêche. A cet effet, un comité scientifique est mis sur pieds par arrêté du maire. Il regroupe 18 membres parmi lesquels la société civile, des organisations non gouvernementales, de l’Institut sénégalais de recherche agricole et de l’Institut de technologie alimentaire.

Fatou KAMA GUEYE pour Sunugal24.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.