Paradoxes de la CMU : « des hôpitaux continuent à faire payer des personnes normalement couvertes »

0
C’est le secrétaire général du Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames) qui relève le paradoxe à l’occasion de la célébration des deux ans de mise en œuvre de la Couverture Maladie Universelle (CMU). Interpellé par nos confrères d’ « Enquête », Docteur Boly Diop soutient que la CMU concerne une partie de la population.  Donc, elle n’est pas universelle, car la population continue toujours à débourser de l’argent pour les soins. En effet, hormis le retard dans le remboursement des factures souligné par son collègue Mballo Dia Thiam, Dr Diop soutient que la prise en charge n’est pas réellement effective au niveau de tous les hôpitaux.

« Il y a des hôpitaux qui continuent à faire payer des personnes normalement couvertes par la CMU, sous prétexte qu’elles ne remplissent pas les critères d’éligibilité ; ou sous prétexte que les services à offrir ne sont pas disponibles. La disponibilité des médicaments est problématique. Il s’agit de la plupart des molécules pédiatriques. Sans médicaments disponibles, on ne doit pas parler de la CMU », s’exclame Dr Diop qui se demande si le budget de 7 milliards annoncé par la CMU profite-t-il à la population. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.