Pikine : Détournement de mineure : Marié à deux épouses, le mécanicien enceinte une fille de 16 ans et refuse de reconnaître son enfant

0

Si seulement c’était à refaire, Baidy Gadiaga y réfléchirait à deux fois avant de commettre la même erreur. En effet, c’est pour avoir refusé la paternité de l’enfant que porte sa victime qu’il est traduit en justice. En effet, c’est pour avoir refusé la paternité de l’enfant que porte sa victime qu’il est traduit en justice. Une plainte pour pédophilie et détournement de mineure ayant été déposée contre lui par les parents de M.D, une mineure de 16 ans. Les faits se sont déroulés à Pikine, en avril dernier. Revenant sur les faits Beydi a déclaré : ‘’Certes, j’entretenais une relation amoureuse avec cette jeune fille de 16 ans. Et comme tous les couples, on profitait de nos moments d’intimité pour entretenir des rapports sexuels. D’ailleurs, M.D a été toujours consentante. Mais ces moments spéciaux sont terminés par la grossesse de 5 mois qu’elle porte aujourd’hui’’.

Dans la même verve, le mécanicien marié à deux épouses, soutient : ‘’A chaque fois qu’on entretenait des rapports, j’utilisais des préservatifs’’. Et, à le suivre dans son raisonnement, c’est parce qu’il se protégeait avec des préservatifs que lorsque la fille lui a appris la nouvelle de sa grossesse, il s’est dit qu’il ne pouvait pas être le père du bébé. C’est pour cela, avoue-t-il, qu’il a insulté sa copine, avant de la traiter de fille de mœurs légères. ‘’Peut-être que ce sont les propos que j’ai proférés à son encontre qui l’ont fait mal et c’est ce qui justifie ma présence ici (devant la police)’’, a-t-il avancé.

Des déclarations que la victime M.D n’a pas niées. Elle a expliqué que le sieur Gadiaga est son copain et qu’elle l’aime depuis 2018, avant de préciser aux enquêteurs de la police qu’ils avaient un lieu de rencontre où ils se voyaient presque tous les jours à sa descente. Et c’est là qu’ils entretenaient des relations sexuelles. Selon elle, parfois Gadiaga mettait un préservatif, dès fois il n’ne mettait pas. La victime a, en outre, soutenu qu’elle ne saurait expliquer les raisons qui ont poussé son copain à ne pas reconnaitre la paternité de l’enfant. Raison pour laquelle ses parents ont porté plainte. Interpellé sur le nombre de fois qu’ils ont couché ensemble, la minette de déclarer : ‘’Je l’ignore’’. L’enquête étant bouclé, le dossier a été transmis au procureur qui verra quelle suite donner à l’affaire. Ainsi le sieur Gadiaga attend désormais d’être fixé sur son sort par dame justice, informe vox-populi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.