Polémique suscitée par la qualité du carburant : L’Etat gagnerait à adopter une démarche scientifique

0

La polémique  suscitée par la remise en  cause de la qualité du carburant importée au Sénégal par l’ONG suisse  Public  Eye n’est pas une première en Afrique. Mais pour mettre fin à ce tollé, l’Etat devrait diligenter d’urgence  une expertise scientifique en bonne et dû forme.

Rien ne sert de laisser enfler la polémique tributaire du rapport de l’ONG suisse Public  Eye selon lequel « les carburants livrés par les négociants suisses en Afrique sont dangereux et nocifs pour la santé ».Tant il est vrai que l’Afrique continue d’être le dépotoir de tout ce qui est impropre à la consommation  légale mais comme le soutient  cet  ONG, les négociants suisses profitent des faibles standards  en Afrique pour produire, livrer et  vendre des carburants à haute teneur en souffre, interdit en Europe. Et que parmi les 8 pays cités dans cette affaire, le Sénégal en ferait partie. Une voix autorisée de l’Etat aurait apporté un cinglant démenti à cet effet mais là n’est pas le problème. Car il aurait suffi aux autorités de s’atteler à une expertise scientifique dûment diligentée pour mettre fin définitivement  au tollé soulevé par cet ONG. Certes les motivations de cet organisme pourraient être sujettes à caution car des enjeux commerciaux à l’échelle mondialisée pourraient probablement être à la base de ces révélations. Mais en tout état de cause, l’Etat  gagnerait à diligenter une expertise scientifique pour calmer  définitivement cette polémique.

Assane SEYE pour Sunugal24.NET

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.