Pour un Sénégal Industrialisé! Par Yoro Ba Ingénieur DEA Pétrochimie

0
46

Les temps sont murs! Sur le bel écrin qu’est mon pays, par le doigté d’un orfèvre, les joyaux trouvent, un à un, logis ; ils sont et scintillent, Arène et Arena, Cicad et Plateformes intégrées ; ils sont et scintillent, Universités et Cite des affaires, musée des civilisations et sphère ministérielle…etc. Grâce aux 7 ’P’ (Pudc, Promovil, Pracas, Pumaf, Prodac, Preac, Pacasen)  l’opposition, jadis teigneuse, manque aujourd’hui d’oxygène et devra perdre sans livrer bataille.

Comme l’abeille experte portant dans ses gènes l’architecture de sa ruche, le Président Macky Sall  a déjà en tête le bon plan et pose, minutieusement jour après jour, les jalons de l’émergence!

Oui il est le temps de l’action ! Nul doute qu’après la phase d’endiguement des saignées économiques dues aux errances de l’ancien régime  dont apurement de la dette intérieure de 250 milliards, la bonne thérapie a été prodiguée : un Plan Sauveur Emérite ce Pse  dans ses 3 axes :

Axe 1 : Transformation structurelle de l’économie et croissance : 2  473,244 milliards  FCFA 66% ;

Axe 2 : Capital humain, Protection sociale et développement durable 936,225 milliards de FCFA 25% ;

Axe 3 : Gouvernance, Institutions, Paix et Sécurité : 356,179 milliards de FCFA, soit 9%.

Nul doute que l’investissement massif a apporté les poches de sang régénérateur, nécessaire et indispensable aux secteurs prioritaires : bouquet infrastructures naissantes : routières, ferroviaires (Ter, Brt, Agriculture (Riz, mil, arachide, oignon…etc.), Education, Formation, Hydraulique, Assainissement, Santé, Protection sociale et Economie solidaire, habitat social…etc. La diplomatie économique a repositionné ce pays en leader et  destination de choix des étrangers, touristes comme investisseurs. A cet effet, un président à  l’esprit d’anticipation avérée a su mettre en branle les bonnes initiatives de diversification de l’économie axées chacune sur une vision d’avenir et une stratégie pour y parvenir. Un bonheur ne venant jamais seul : pétrole et gaz sous le règne d’un géologue sont venus renforcer notre capacité de financement du développement tant espéré.

Oui il est le temps des performances!  La chance sourit aux audacieux ; y être aller pas à pas, pardon P_A_P (Plans d’Action Prioritaires) ciblés, a engendré ces records exceptionnels. M’a plu : Un moteur, un pécheur au cout cadeau de trois cent menus mille francs ; m’a plu l’accès quasi universel à  l’eau et à l’électricité avec le succès Phare du mix-énergétique 21% (tutoyant la barre de 30%  de la COP22), avec la pluie de nouvelles centrales : ICS charbon 20 Mw, de Sendou 150 Mw, Taiba Ndiaye Eolien 150 Mw Diass 15 Mw sans oublier le solaire Bokhol, Malicounda, Mekhe, Merina ….etc.  2012 570 MW avec 66 MW de location. 2018 1140 MW, les délestages de 2011, 900h, sont de vieux souvenirs passant à moins de 25 heures. Et la campagne brillât de mille lampions due à l’électrification rurale de plus de 60%.   Oui il est le temps de la solidarité ! Bourses familiales, Cmu, Carte d’Egalite des chances…Etc. Oui il est le temps des réformes! Les temps sont mûrs pour le saut qualitatif exigé par l’émergence. Notre pays brille dans le top des classements africains ou mondiaux quels que soient le mode ou thème (Reformes Doing Business, gouvernance Mo Ibrahim, Stand and Poor, Transparence ITIE…etc.)

Oui il est le temps de l’audace ! L’eau est là, l’engrais est là, les semences sont là, les financements sont la Fonsis/Fongip/Bnde/Der. Le Sénégal a multiplié par 4 le taux de croissance de 2011(1.7 à 7,2% en 2017) grâce au ‘’PIB sur jambes’’, le Président Ingénieur Bâtisseur, Porteur et Moteur d’une croissance croquée  à belles dents. La fondation d’un pays : ce sont la nature, le nombre et la qualité de ses infrastructures ; ce choix stratégique d’une équipe gouvernementale soudée et loyale peut justifier n’importe quel niveau d’endettement: 47% très en deçà des 70% de la Cedeao.

 Les temps sont murs pour un Sénégal industrialisé! C’est le temps des choix opportuns et de l’innovation! Transformer nos matières brutes, consommer local, un souci constant du Président! L’industrie, domaine qui dans les économies modernes génère le plus de valeur ajoutée et de richesses sera le fer de lance pour la phase2 qui boostera significativement la valeur ajoutée locale grâce à une remontée des chaînes de valeur, passant ainsi du brut vers le fini, de la pépite vers le bijou ,de l’agriculture vers l’agro-industrie, de la pêche vers les conserveries, de la forêt vers le bois travaillé, de la mine vers la métallurgie et de l’exploitation pétrolière vers la pétrochimie mais aussi de l’informel vers le formel, avec une administration efficace et efficiente. Il n’y jamais eu autant d’ingénieurs dans un gouvernement. Ne cherchez pas ailleurs le secret de cette réussite prodigieuse.Les temps sont murs et vraiment murs pour un Sénégal industrialisé ! Il est l’heure de la sidérurgie et de la mécanisation; il est l’instant du solaire !00% Sénégal. Il est le moment de la pétrochimie ; par l’augmentation de la capacité de raffinage,  avec le Cospetrogaz et l’institut du pétrole, le Sénégal piaffe d’impatience de vivre l’ère de la pétrochimie… autour d’un office sénégalais du phosphate. Dès lors, les deux jambes du développement, l’agriculture et l’industrie, seront réunies pour porter a jamais debout le Sénégal de l’émergence. Il urge ici et maintenant d’octroyer des bourses toutes filières confondues aux diplômés supérieurs disponibles présentement et leur offrir l’opportunité d’acquérir l’expertise adéquate nécessaire aux contrôles de quantité et qualité dès le démarrage des activités petro gazières. Il est aussi temps de rugir pour 33% de part dans les industries et mines stratégiques, pour un droit de regard,  à  défaut de contrôle, de notre patrimoine; l’attractivité due à nos  récentes découvertes renforce notre position de négociateur.

La jeunesse doit avoir conscience qu’elle est le propriétaire et l’œil du propriétaire et doit écouter K. N’Krumah  ‘L’Afrique doit s’unir’ :

 « L’Afrique a besoin d’un nouveau type de citoyen, dévoué, modeste, honnête et bien informé, qui renonce à lui-même pour servir la nation et l’humanité, qui ait la convoitise en horreur et déteste la vanité. Un homme nouveau, dont la force soit l’humanité et la grandeur, l’intégrité ».

Seuls les sénégalais  émergeront le Sénégal comme les malaisiens ont émergé la Malaisie.             Seuls les sénégalais disciplinerons le Sénégal comme les rwandais ont discipliné le Rwanda.           Seuls les sénégalais rendront propre le Sénégal comme les capverdiens ont rendu propre le Cap-Vert.

Aujourd’hui, les sénégalais de tous bords devraient s’accorder sur l’essentiel: un plan long terme adopté par tous, qui survive au-delà des alternances. Sénégalais! ‘’ Travaillez, prenez de la peine ;  c’est le fonds qui manque le moins’’. Nous avons en main tous les atouts humains et énergétiques pour industrialiser ce Sénégal et en faire une puissance régionale. Je rêve peut être mais dorénavant il est permis de rêver dans un pays ou les rêves cristallisent en réalité. Je rêve que tous nous rêvons ensemble.  » Lorsqu’un seul homme rêve ce n’est qu’un rêve. Mais si beaucoup d’hommes rêvent ensemble, c’est le début d’une réalité.  » F. HundertwasserLes temps sont murs et les fruits aussi! Oui! Il est venu le temps des fruits murs!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.