Premier League : le Boxing Day vire à la catastrophe

0

Fortement touchée par le Covid-19, la Premier League continue de reporter des matchs. Le Boxing Day, pourtant maintenu par les dirigeants anglais, commence à prendre une drôle de tournure en Angleterre dans un climat d’inquiétude de plus en plus pesant.

Ça commence à faire beaucoup. Chaque année, les amoureux du ballon rond en Angleterre, tout comme les passionnés de football en général sur la planète, attendent avec impatience le Boxing Day. Cette véritable tradition fait partie intégrante de la culture chez nos voisins outre-Manche, au même titre que la dinde cuisinée pour le repas de Noël et ses mets l’accompagnant.

Si de nombreux fans ont été privés de stade en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19 (jauge de 2 000 personnes à Liverpool, Londres, Brighton et Southampton, huis clos à Manchester et Leeds), cette édition 2021 (19ème journée de Premier League) tombe encore très mal, et certains seront encore privés de festivités au Royaume de Sa Majesté. Le Covid (et son nouveau variant bientôt dominant Omicron) est une fois de plus le principal responsable de cette situation regrettable. Depuis plusieurs jours, le nombre de cas explose au sein des pensionnaires de l’élite anglaise, qui a même enregistré un triste record à ce sujet.

Déjà 15 matchs reportés, dont 3 du Boxing Day

Les clubs étant fortement touchés et les effectifs de plus en plus limités, c’est assez logiquement que la Premier League est contrainte de reporter des matchs en cascade. Et ce alors que la décision de maintenir le Boxing Day, plutôt que de faire une pause afin de stopper la chaîne de contaminations, a été prise par la PL et ses membres. Pour le moment, difficile de savoir s’ils ont opté pour le bon choix mais une tendance commence peu à peu à se dégager, puisque trois matchs du Boxing Day ont déjà été reportés. La menace plane également au-dessus de l’affiche Arsenal-Norwich, les Canaries ayant indiqué de nouveaux cas de Covid-19 dans leurs rangs.

En l’espace de 24 heures, la Premier League a annoncé le report de Wolverhampton-Watford et Liverpool-Leeds jeudi, avant d’accepter la demande d’Everton, trop amoindri pour se déplacer à Burnley. Trois nouvelles rencontres portant à 15 le total de matchs déjà reportés ces derniers jours et posant de plus en plus de questions sur le calendrier déjà très chargé à aménager en Angleterre. Une situation qui inquiète et déplait fortement à Pep Guardiola, qui a été jusqu’à évoquer une grève de la part des acteurs du football anglais. « Certains entraîneurs ont essayé de parler pour demander une solution mais je pense que tout était décidé, […] nous avons fait face à un mur », a lui regretté Antonio Conte, en référence à la réunion avec les 20 clubs et la PL.

Les acteurs s’inquiètent et s’essoufflent

Ajoutez à cela l’inquiétude des joueurs, qui se sentent de plus en plus lésés par les dirigeants et les organisateurs en Premier League, et vous obtenez un cocktail explosif qui devra être géré d’une main de maître par la Ligue anglaise. En attendant de découvrir si le Boxing Day sera encore un peu plus bouleversé par les cas de Covid-19, reste à savoir si la PL campera sur ses positions ou non et décidera d’instaurer une mini-trêve qui pourrait permettre à l’ensemble du football britannique de respirer et d’y voir un peu plus clair.

Avec Footmercato 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.