Premier League : Liverpool écrase Watford (5-0)

0

Pour la première de Claudio Ranieri sur le banc de Watford, les Hornets n’ont rien pu faire face à Liverpool (5-0), avec le trio d’attaque Salah-Firmino-Mané en pleine forme.

Liverpool se déplaçait sur la pelouse de Watford dans le cadre du match d’ouverture de la 8e journée de Premier League. Deux dynamiques opposées s’affrontaient à Vicarage Road : en effet, les Reds étaient toujours invaincus en championnat cette saison, leur dernière défaite remontant au 3 mai dernier contre Fulham (0-1). Du côté des Hornets, c’est bien plus compliqué : le promu n’a connu la victoire qu’à une seule reprise sur ses cinq derniers matches face à un autre ancien pensionnaire de Championship la saison passée, Norwich (1-3). En ce qui concerne les compositions, d’abord le premier onze concocté par le nouveau coach Claudio Ranieri. Dans un 4-4-1-1, l’entraîneur italien continuait de faire confiance à Foster dans les buts, mais préférait Cathcart à Sierralta en charnière centrale aux côtés de Troost-Ekong. Sur les couloirs, la paire Rose-Kiko enchaînait leur troisième titularisation ensemble. Le milieu de terrain est également inédit, avec Sarr-Kucka-Sissoko-Masina, juste derrière Hernandez et Dennis. Quant à Jürgen Klopp, il ne déroge pas à son 4-3-3 habituel, avec la présence du jeune Kelleher dans les buts, Alisson étant à peine de retour de la sélection brésilienne. Le technicien allemand pouvait également compter sur le retour d’Alexander-Arnold à droite de la défense centrale Van Dijk-Matip, tandis que Robertson occupait le flanc gauche. Le milieu était composé du trio Milner (qui a évolué latéral droit face à Manchester City)-Henderson-Keita, et offensivement, le trident classique Salah-Firmino-Mané.

Un début de rencontre compliqué pour les Hornets, notamment sur le côté gauche de Dany Rose : face à un Trent Alexander-Arnold en reprise et un Mohamed Salah en feu, l’ancien latéral de Tottenham avait du mal à contenir seul les assauts offensifs des Reds. L’international égyptien avait failli crucifier Ben Foster d’une reprise, sur le poteau gauche du portier anglais (2e). D’un superbe extérieur du pied, l’ancien de l’AS Rome servait Sadio Mané, bien lancé dans l’axe du terrain, qui ne faisait pas prier pour trouver le petit filet droit (1-0, 9e), son cinquième en Premier League cette saison. Derrière, Watford tentait sa chance sur des transitions rapides, mais le dernier geste manquait de lucidité de la part des ailiers. Déjouant le piège du hors-jeu, Salah était encore trouvé dans le dos de la défense adverse, qui pouvait remercier Foster pour sa sortie hâtive dans les pieds du Pharaon (20e). Les locaux avaient enfin de la réussite dans leurs contre-attaques : Emmanuel Dennis trouvait Cucho Hernandez dans le dos de Matip pour se trouver seul face à Kelleher? C’était sans compter sur le superbe retour d’Alexander-Arnold (26e). Liverpool poussait continuellement avant de trouver la faille : lancé à l’entrée de la surface, Mané décalait Milner sur sa gauche. Son centre en une touche permettait à Roberto Firmino de pousser le ballon dans le but vide (2-0, 37e). Juste avant la mi-temps, la tentative lointaine de Naby Keïta atteignait le sommet de la transversale de Foster (42e).

Les Reds confirment leur domination
Au retour des vestiaires, le club de la Mersey continuait de mettre autant de presser sur le bloc jaune-et-noir et avait eu plus de réussite. Robertson amorçait une belle passe en profondeur pour Salah, contrée par Cathcart puis Foster avant que Firmino n’envoie le ballon, encore une fois dans les cages vacantes (3-0, 52e). Deux minutes plus tard, Salah régalait : à la réception du ballon dans la surface de réparation, le numéro 11 des Reds se défaisait de deux défenseurs d’un dribble de la semelle avant d’en effacer un autre troisième d’une feinte de frappe et d’ajuster Foster d’un ballon travaillé petit filet opposé (4-0, 54e). Derrière, la manita avait failli se profiler avec un bon pressing de Firmino sur Rose pour ensuite distiller un bon ballon en profondeur à Mané, mais sa reprise de la cheville n’était pas cadrée (71e). Les hommes de Claudio Ranieri paraissaient anéantis, aucune réaction visible de leur part avant le dernier quart d’heure : sur un superbe rush de Moussa Sissoko sur le côté gauche, l’international français décalait Hernandez, sa tentative d’enroulé passait loin des buts de Kelleher (74e). Alors qu’il avait égalisé Didier Drogba en devenant ex aequo le meilleur buteur africain de l’histoire de la PL (104 buts), Salah avait même l’opportunité de dépasser l’ex-international ivoirien sur un long ballon d’Alex Oxlade-Chamberlain, mais la bonne sortie de Foster annihilait parfaitement sa course (77e).

Dans les dix dernières minutes, Watford réagissait enfin : on les sentait un peu plus libérés malgré le large écart au score. Sur les côtés, Hernandez et Sarr avaient apporté quelques soucis à Milner et Tsimikas, la nouvelle paire de latéraux après la sortie des titulaires, mais les positions de hors-jeu ou le manque de justesse dans le dernier geste ne leur permettaient pas de sauver l’honneur. La seule frappe cadrée par l’attaquant sénégalais des Hornets était bien claquée par le portier irlandais (85e). Malheureusement pour les locaux, l’entrant Neco Williams s’infiltrait dans la zone de vérité pour servir Bobby Firmino, encore une fois buteur dans les cages vides de Foster (5-0, 90e+1). Liverpool prend provisoirement la tête du championnat et confirme sur son invincibilité de cinq mois toutes compétitions confondues. Quant à Watford, il s’agit de son deuxième revers consécutif, le reléguant à la 15e place, à quatre points du premier relégable Burnley. Claudio Ranieri a du souci à se faire…

Footmercato

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.