Présidentielle 2019 : Les bons et les mauvais points relevés par l’Eglise

0

La mission d’observation électorale conjointe de la commission épiscopale «Justice et Paix»/Scouts du Sénégal a salué ce mercredi 27 février le déroulement du scrutin présidentiel du 24 février dernier. Cependant, elle formule des recommandations qui pourraient contribuer à rectifier quelques manquements notés çà et là.

La mission d’observation électorale de la commission conjointe épiscopale «Justice et Paix» /scouts du Sénégal a procédé à l’évaluation du scrutin de dimanche dernier. Selon le chef de ladite mission, cette élection s’est bien déroulée dans l’ensemble.

En effet, Abbé Alphonse Seck a salué «la forte présence des forces de sécurité (qui) a renforcé la sérénité liée à la maturité du corps électoral, au sens de responsabilités des leaders politiques garantissant ainsi un déroulement paisible du scrutin». Selon lui, «la bonne couverture du scrutin par les organes de presses nationales et internationales», constituent aussi des motifs de satisfaction.

A côté de ce satisfecit, la mission a relevé quelques manquements à savoir « l’ouverture et la fermeture des bureaux de vote, quelques légers retards relevés, des électeurs ont eu du mal à retrouver leur bureau de vote du fait des changements intervenus».

Pour rectifier le tir, elle recommande à la Commission électorale nationale autonome (Cena) « de continuer à renforcer les capacités techniques et opérationnelles des agents électoraux, au ministère de l’Intérieur de maintenir et améliorer les efforts de communication de la carte électorale modifiée».

La mission avait déployé sur le terrain 1000 observateurs et a supervisé le déroulement du scrutin dans 4600 bureaux de vote répartis dans 44 des 45 départements.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.