Présumé financement libyen de Sarkozy : Que risque ce fils de Amadou Makhtar Mbow après l’arrestation de Djouhri ?

0

Traqué par la justice française dans le cadre de l’enquête sur le financement, en 2007, de la campagne de Nicolas Sarkozy, Alexandre Djouhri a finalement été arrêté ce dimanche à Londres. Un Sénégalais doit être aux aguets après cette interpellation.
En clair, le Pont-Lévy qui mène vers Alexandre Djouhri se trouve être un certain Fara Mbow, fils de l’ancien ministre sénégalais de l’Education nationale, ex directeur de l’Unesco et ancien président du comité de pilotage des Assises nationales.
Balancé par Pierre Péan dans plusieurs passages de son brûlot “La République des Mallettes », le fils de Amadou Makhtar Mbow, qui a su grimper très haut dans la galaxie de la droite française, a été, en septembre 2013, dans le collimateur du cabinet américain Command Global Services (CGS), commis par les nouvelles autorités libyennes pour récupérer le patrimoine, à l’étranger, de Mouammar Kadhafi.
Mbow a également été cité dans une sulfureuse affaire d’extorsion de fonds présumée portant sur 10 millions d’euros. Selon l’accusation, il a, avec l’autre pion dans le dispositif de Sarkozy, Ziad Takieddine, monnayé ses services auprès des autorités gabonaises pour « gérer » un autre livre de Pierre Péan, intitulé « Nouvelles Affaires africaines », où il est révélé que Ali Bongo aurait été adopté par Omar Bongo et que conséquemment la Constitution l’empêcherait d’être président de la République.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.