Promotion de la riziculture : Macky Sall donne une nouvelle mission à la DER

0
14.500 producteurs de riz paddy pluvial et 83 multiplicateurs de semences certifiées vont bénéficier d’un accompagnement spécial de la Délégation générale à l’entreprenariat rapide (DER) dans le cadre de la chaîne de valeur riz au Sud du Sénégal. Le montant total des financements s’élève à 2.317.942.000 F CFA.
 
La production rizicole va être accompagnée par la Délégation générale à l’entreprenariat rapide (DER), qui vient de procéder au lancement du programme de structuration de la chaîne de valeur riz au Sud, ce 31 août. La cérémonie a réuni le Délégué général, les autorités administratives, les bénéficiaires, le Directeur général de la SODAGRI, SEDAB et autres les partenaires. 

Sous l’impulsion du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Pr Moussa Baldé, la SODAGRI, présente dans 5 régions, va faciliter aux producteurs l’accès au financement. «Ce programme va accompagner 14.500 producteurs de riz paddy pluvial sur 14.378 ha et 83 multiplicateurs de semences certifiées pour 118 ha», a fait savoir le Délégué général à l’entreprenariat rapide, Pape Amadou Sarr. Qui précise que «le montant total des financements s’élève à 2.317.942.000 F CFA».  

Pour la Fédération des producteurs du bassin de l’Anambé, ce programme de la DER vient enlever une grosse épine des pieds des agriculteurs qui, de l’avis du Vice-président de la FEPROBA, Oumar Baldé, peinaient à accéder aux financements. Il poursuit en relevant que ce fonds  va contribuer à traduire en acte la vison du Chef de l’Etat relative à l’autosuffisance alimentaire. 

Toutefois, Oumar Baldé souhaite la poursuite des aménagements car les producteurs sont de plus nombreux. Pour Moulaye Kandé, responsable de la SEDAB, cet appui suscite un espoir pour la chaîne de valeur riz, avec un partenaire qui va prendre en charge les intrants, le matériel pour le riz pluvial de la production à la commercialisation. 

Et de souhaiter plus d’efforts dans les aménagements des bas-fonds et une lutte contre la salinisation du sol. Le DG de la SODAGRI embouche la même trompette. Alpha Bocar Baldé, s’est réjoui de cette implication dans le combat pour l’autosuffisance en riz. Les entrepreneurs agricoles ont désormais la possibilité de trouver très vite des ressources nécessaires. 

Rappelons que la SODAGRI couvre désormais la région de la Casamance naturelle (Kolda, Sédhiou et Ziguinchor) mais aussi celles de Tambacounda et Kédougou. 
Sudonline

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.