Recalé par la Cour d’appel, Moustapha Guirassy ne lâche pas l’affaire…

0

Tête de liste de la coalition Yewwi Askan Wi (Yaw) de Kédougou, le député Moustapha Guirassy ne sera pas de la course pour les mairies de 2022. Sa candidature a été rejetée voire recalée, hier, par la Cour d’appel de Kaolack. Une décision suite au recours que le député avait introduit. Un manquement technique voire administratif serait le motif de ce rejet par la préfecture de Kédougou, puis la Cour d’Appel de Kaolack. Selon Déthié Fall, le mandataire de la coalition Yewwi Askan Wi, cette décision est un bras armé qui vise à éliminer un adversaire politique en l’occurrence M Moustapha Guirassy. « Nous allons avec nos avocats porter cette affaire au niveau de la Cour suprême. De même que les cas de Diourbel commune et Diourbel département ainsi que les communes de Boké Dialloubé, Tivavouane Peulh-Niaga, Tankanto, Ndombo Sandjiry… dont les listes ont aussi fait l’objet de rejet » a-t-il fait savoir. Toujours est-il qu’à Kédougou, certaines sources avancent que le nombre insuffisant de suppléants déposés par l’ancien ministre-maire, 11 au lieu de 16, serait le motif évoqué par l’autorité judiciaire. En tout cas, l’ancien maire de Kédougou n’entend pas laisser passer ce qu’il qualifie de « diaye doolé » politique car il compte saisir la Cour de cassation pour faire « casser » cette décision.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.